Partagez
 

 the first morning (samij) / mini

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Samih Scully
Samih Scully

Feuille de personnage
the first morning (samij) / mini 13e8298d6b883321e666c4befa8543c3 : Toujours défoncé + des traces de piqures sur les bras + une longue cicatrice du flanc jusqu'à la colonne + trèfle irlandais tatoué sur l'épaule gauche + porte toujours un hoodie noir + cohabite avec deux autres personnalités
papi pédo
Messages / : 1626
pseudo / : fitotime
crédits / : miserunt (avatar) _ pinterest (images) _ grandson + muse (textes)
[ YOU CAME TO ME LIKE A LITTLE CHILD
I BROUGHT YOU UP, FED YOU
AND GAVE YOU ALL OF MY TIME
]


the first morning (samij) / mini B9f6632c837661c2c00bdb63cddf6e4f

The kid has got a darkside
Best believe it
Push too far you'll see
The kid has got a darkside
That you don't wanna meet at all
La la la la la


_________________________

the first morning (samij) / mini 247949clubsuzy

Points / : 100
avatar / : rami malek
âge / : 26
statut / : célibataire
quartier / : delray _ maison abandonnée, maison fantôme au milieu d'un grand terrain vague avec le reste de la smala.
Voir le profil de l'utilisateur http://crocodilegames.forumactif.com/t364-samih-scully#4370 http://crocodilegames.forumactif.com/t363-samih-scully http://crocodilegames.forumactif.com/t316-samih

the first morning (samij) / mini Empty
MessageSujet: the first morning (samij) / mini   the first morning (samij) / mini EmptyVen 8 Nov - 17:28

Il s’est levé tôt. Ou il n’a pas dormi de la nuit. Ça semble impossible, parce que ça fait des jours qu’il n’aurait pas dormi. Il sait plus vraiment. Là il a le sourire, presque l’air reposé, même s’il est rattrapé par la semaine d’Irlande, l’héroïne qui amaigrisse ce corps qui devient trop petit. Trop petit pour tout ce qu’il contient.

**

JJ dort encore. De ce qu’elle se souvient, elle a veillé sur lui toute la nuit, assise à côté de lui, dans son lit. Elle s’est levée tôt, donc. La maison est encore calme. Elle a attrapé un peignoir qui traînait dans la chambre de Daire qu’elle porte ouvert sur ses vêtements de l’avant-veille. Elle est concentrée, appliquée. Le café, ok. Des croissants sont en train de chauffer dans le four. Des tartines sautent du grille pain. Elle les attrape du bout des doigts, les lâche, ça brûle. Ohlala, putain ! Mais aïe ! Elle foudroie du regard le grille pain. Inspire et expire bruyamment pour faire comprendre à cette machine son mécontentement. Finalement, défiant les règles les plus simples de survie, elle attrape un couteau pour les sortir. Quand elles glissent sur le carrelage sale elle les ramasse, souffle doucement dessus pour retirer la poussière, les envoie sur le plateau. Là elle s’approche du frigo, l’ouvre, reste perplexe devant un moment, sans trop savoir ce qui lui ferait plaisir. Finalement elle attrape tout ce qu’elle peut et l’ajoute sur le plateau. Elle regarde autour d’elle. Elle attrape des céréales, un bol. Du lait, elle en remplit un verre, laisse la brique sur la plateau. Le ding du four. Les croissants sont prêts. Elle se rue devant et y plonge la main, la retire aussi sec. Encore brûlée. Elle fait la moue et regarde autour d’elle, attrape un torchon sale pour les attraper, pose les croissants dans le peu de place qu’il reste. Elle reste devant ce plateau un moment, vérifie qu’il n’aurait pas pu prendre autre chose. Ok. Ça semble bon. Elle s’éclaircit la gorge, se passe une main dans les cheveux et soulève le plateau. Il pèse trois tonnes. Putaaain. Qu’elle se plaint. À petits pas, précautionneux, elle monte tout doucement l’escalier qui le sépare des chambres. Elle fait attention de ne faire aucun bruit, de ne rien renverser. Et quand le café déborde un peu elle ferme les yeux se mord la lèvre, s’immobilise, redémarre. Postée devant la chambre de JJ, elle ne sait pas comment faire. Elle se retrouve comme un conne devant la porte le plateau en main. Finalement elle donne quelques petits coups avec le genoux, se tourne, ouvre la poignée d’un coup de coude qui renverse encore un peu de café. J’suis désolée, tout s’est renversé. Qu’elle annonce en pénétrant dans la chambre, fermant la porte d’un coup de pied derrière elle. Sa voix est un peu plaintive, mais quand même satisfaite. Elle offre un large sourire à JJ en s’approchant du lit. JJ lui, sort à peine du sommeil. Elle pose délicatement le plateau à côté de JJ, s’assoit doucement sur le rebord du lit à côté. Y a des croissants, des céréales, des tartines, du lait, du café. Elle a l’air contente d’elle. J’me suis dit que t’aurais besoin de reprendre des forces. Qu’elle explique ensuite sans lâcher JJ du regard.

_________________

tu crois aux fantômes, toi ?
moi je pense que c'est nous les fantômes. c'est juste qu'on ne le sait pas.
Revenir en haut Aller en bas
JJ O'Reilly
JJ O'Reilly
branlez-moi
bolossage du staff / : the first morning (samij) / mini 3c05863d2414b8a3e6bfb62983da31b3
Messages / : 931
pseudo / : miserunt (mathie)
crédits / : miserunt (avatar), moonschild (signature), pinterest + moi (image profil), moi (icon)
the first morning (samij) / mini KUH7uqZv_o

- - DÉGUISÉ EN ÊTRE HUMAIN,
POUR UN SEMBLANT D’HUMANITÉ.


[ ON S'RACONTERA NOS MALHEURS
ET ON FERA SEMBLANT D'SE COMPRENDRE
]


Points / : 100
avatar / : yuri pleskun
âge / : 23 ans
statut / : pas bon pour toi.
quartier / : delray, dans une vieille baraque immense avec les kids (et un enfoiré de raton laveur), sûrement qu'elle était belle autrefois cette bâtisse, mais aujourd'hui elle tombe en ruine, le toit prend l'eau et y a des trous dans le plancher. mais qu'importe, les propriétaires ont fuit en laissant la plupart des meubles, alors c'est parfait.
Voir le profil de l'utilisateur http://crocodilegames.forumactif.com/t351-jj-o-reilly http://crocodilegames.forumactif.com/t370-jj-o-reilly http://crocodilegames.forumactif.com/t314-don-t-let-me-be-misunderstood#3270

the first morning (samij) / mini Empty
MessageSujet: Re: the first morning (samij) / mini   the first morning (samij) / mini EmptyMer 8 Jan - 15:51

La nuit fut pénible, particulièrement douloureuse. J'ai eu l'impression de sentir mon ventre se tordre tout du long, m'empêchant de trouver le sommeil et ce malgré la présente réconfortante de Sam. Il est resté là toute la nuit, assit à côté de moi dans le lit, à veiller sur moi ; comme avant. Ça m'a aidé à tenir le choc, à supporter mes blessures, quelles soient physiques ou morales. Y avait son odeur, le calme de sa respiration, la chaleur corporelle qu'il dégage. Tout ça semblait comme m'envelopper, pour mieux me protéger des agressions extérieures. Et j'ai enfin eu la sensation de pouvoir me laisser aller complètement, d'arrêter d'être sur le qui-vive constamment. Sam était là, il veillait, je pouvais m'abandonner entièrement.

J'ai fini par trouver le sommeil vers 4h du matin, épuisé. La fatigue avait finalement surpassé la douleur et j'avais sombré dans un espèce de coma profond, le corps vidé de toute substance.

C'est le bruit de coups contre la porte qui me réveille. J'inspire profondément avant de tout expirer en me tournant dans le lit. Ma main tombe là où devrait se trouver Sam. Mais la place est vide, les draps sont froids. Je fais la moue, il est où ? Je n'ai pas envie d'être seul, je n'ai plus jamais envie d'être seul. Et maintenant que je semble avoir retrouvé Sam, que notre relation d'avant semble parvenir à se renouer, je veux en profiter, chaque minute de mes journées. Je tente de me redresser, mais une violente douleur me scie le ventre et me plaque contre le matelas. Je grimace, tandis qu'une voix s'élève dans la pièce. — J’suis désolée, tout s’est renversé. J'ai comme une seconde d'hésitation sur le propriétaire de la voix. C'est celle de Sam, mais pas tout à fait. Peut-être un ton ou deux au-dessus, et surtout bien plus enjouée que d'ordinaire. Je parviens à me tourner pour me retrouver dans une position à moitié assis, à moitié allongé, les yeux qui se lèvent vers lui. Il est concentré sur ce qu'il fait, les mains chargées d'un plateau bien garnis. Je hausse un sourcil, surpris et amusé à la fois. C'est ce genre d'attention que j'aime. Quand les gens se démènent pour me faire plaisir, pour prendre soin de moi. Encore plus quand c'est Sam. Il m'offre un grand sourire et je bug un peu. Sam sourit rarement, et quand c'est arrive, c'est toujours de façon pondérée et pour une bonne raison. Et vu l'état dans lequel il était hier, c'est assez déroutant de le voir me sourire comme ça ce matin. Mais peut-être que je me fais des films, peut-être qu'il est juste heureux de voir que je suis revenu, que j'ai tué Don et que cette menace ne plane donc plus sur nous. Peut-être qu'il veut juste faire un effort, un pas vers moi, me montrer qu'il est prêt à avancer. Peut-être qu'il veut faire semblant que tout va bien, semblant de ne pas penser à Daire devant moi, pour ensuite aller se défoncer en cachette pour tenter de faire taire tout ce qu'il a dans la tête. Ou peut-être qu'il tente une nouvelle drogue, plus euphorique qu'abrutissante. J'sais pas trop et je n'ai pas suffisamment les idées fraiches pour analyser quoi que ce soit plus en profondeur.

Y a des croissants, des céréales, des tartines, du lait, du café. J’me suis dit que t’aurais besoin de reprendre des forces. Non j'suis désolé, mais c'est bizarre. Sam ne m'aurait jamais préparé ça. Au mieux, il m'aurait remonté un bol de céréales trempées dans de la bière et fin de l'histoire. Mais certainement pas... ça. Je scanne le contenu du plateau, le pain est même grillé putain. Je ne sais même pas si Sam sait comment griller du pain. Pour ce qui est de se griller le cerveau, ça oui, il est fort, mais le pain... Mais il a l'air tellement content de lui, et moi je dois avouer que je suis malgré tout tellement content d'être au centre de son attention, que je finis par lui sourire en réponse, enchanté de ce traitement de petit prince. — Tu veux que j'reprenne des forces ou tu veux m'engraisser ? J'commence à avoir des doutes là. Que je le raille tout en me redressant un peu plus, toujours péniblement. Mon ventre se découvre et je constate que mon bandage est complètement rouge. Je grimace un peu, contrarié. — Merde, faudra qu'on le change après. Tu m'aideras à reprendre ma douche s'te plait ? Comme un gosse, je profite de ma condition pour tenter de le garder pour moi, qu'il s'occupe de moi comme hier, comme là maintenant. Je veux que ça dure, encore et encore. Mais je sais que ça finira par s'arrêter, alors autant exploiter la situation tant qu'elle est encore à mon avantage. J'attrape la boite de céréales et en verse négligemment dans le bol. Je suis déçu qu'il n'y ait pas de bière, mais je ne dis rien, il a l'air tellement fier de lui, je ne veux pas lui enlever ça. Alors je me rabats sur le lait, ça fera bien l'affaire pour cette fois. Je le verse un peu vite, ça gicle sur le plateau et je me marre sans m'en soucier plus que ça. J'empoigne la cuillère mais une idée me traverse l'esprit. Je fais mine d'être pris d'une grosse douleur et échappe un petit gémissement en relâchant la cuillère. Je pose ma main sur ma blessure et souffle par petits à-coups. — Putain, ça m'fait trop mal, j'pourrais jamais y arriver tout seul. Et je remonte mes yeux vers lui, plein d'innocence et de supplication. Allez Samouille, donne moi la becquée.

_________________


/ ET JE PENSE QUE SI LA VIE NE M'DONNE PAS TOUT C'QUE J'LUI DEMANDE, J'PASSERAI PAR LA VIOLENCE. /

Revenir en haut Aller en bas
Samih Scully
Samih Scully

Feuille de personnage
the first morning (samij) / mini 13e8298d6b883321e666c4befa8543c3 : Toujours défoncé + des traces de piqures sur les bras + une longue cicatrice du flanc jusqu'à la colonne + trèfle irlandais tatoué sur l'épaule gauche + porte toujours un hoodie noir + cohabite avec deux autres personnalités
papi pédo
Messages / : 1626
pseudo / : fitotime
crédits / : miserunt (avatar) _ pinterest (images) _ grandson + muse (textes)
[ YOU CAME TO ME LIKE A LITTLE CHILD
I BROUGHT YOU UP, FED YOU
AND GAVE YOU ALL OF MY TIME
]


the first morning (samij) / mini B9f6632c837661c2c00bdb63cddf6e4f

The kid has got a darkside
Best believe it
Push too far you'll see
The kid has got a darkside
That you don't wanna meet at all
La la la la la


_________________________

the first morning (samij) / mini 247949clubsuzy

Points / : 100
avatar / : rami malek
âge / : 26
statut / : célibataire
quartier / : delray _ maison abandonnée, maison fantôme au milieu d'un grand terrain vague avec le reste de la smala.
Voir le profil de l'utilisateur http://crocodilegames.forumactif.com/t364-samih-scully#4370 http://crocodilegames.forumactif.com/t363-samih-scully http://crocodilegames.forumactif.com/t316-samih

the first morning (samij) / mini Empty
MessageSujet: Re: the first morning (samij) / mini   the first morning (samij) / mini EmptyJeu 16 Jan - 9:23

Tu veux que j'reprenne des forces ou tu veux m'engraisser ? J'commence à avoir des doutes là. Instantanément elle part dans un grand rire aigüe en secouant la tête. T'es con va. Qu'elle commente en riant. JJ il l'embête tout le temps, c'est comme ça, et c'est ce qui lui plait chez lui. Un vrai gosse. Mais l'instant d'après, lorsqu'il relève son t-shirt, son regard est happé par son torse dénudé et le pansement rougeâtre qu'il découvre à la fois. Un peu prudente - parce qu'elle sait que ça n'a pas toujours été évident entre eux, elle approche une main et passe sous pouce sous la plaie pour regarder de plus près. Merde, faudra qu'on le change après. Tu m'aideras à reprendre ma douche s'te plait ? Bon, cette fois, il a l'air de vouloir qu'elle s'occupe de lui, il a l'air en demande d'attention. Elle sourit, un peu rougissante, et se mord rapidement une lèvre, toujours le regard planté sur le pansement : Ouais, ouais, aucun problème. J'vais m'occuper de toi. Enfin, elle ose le regarder et lui lance un sourire, folle de joie qu'il prenne les choses aussi vite. Ces derniers temps, il avait l'air plus occupé à traîner avec May qu'avec elle, malgré ses quelques tentatives. Faut dire qu'elle n'a pas pu souvent être là.

Sam, il est chiant, il prend toute la place avec l'autre. Ils comprennent pas tous les deux, qu'elle est la seule personne dont JJ a besoin. Enfin, maintenant, semble que ça leur soit rentré dans le crâne. Inconsciemment ou pas, elle a tout son temps pour s'occuper de JJ.

Quand JJ se met à manger, elle lui lance un grand sourire et se tient bien droite sur le lit, le regardant faire comme si c'était vraiment l'activité la plus intéressante qui soit. Mais à peine une bouchée plus tard, le petit gémissement de JJ la fait tressaillir. Quoi ? Qu'est-ce qu'il y a ? Qu'elle lance immédiatement, inquiète. Putain, ça m'fait trop mal, j'pourrais jamais y arriver tout seul. Il se tient sa blessure. Elle n'hésite pas une seconde. Oh merde, mon pauvre. Elle attrape la cuillère qu'il tient à peine, trop faible. Pauvre JJ, ouais pauvre, pauvre JJ. Il a tellement souffert. Il a pas été aidé. Ni par les filles qu'il a fréquenté, ni par ses amis. Elle a l'air embêtée, contrariée. Elle aurait bien voulu prendre soin de lui y a de ça quelques temps. Alors elle se rapproche de lui, sur le lit, et prend une cuillère de céréales. Installe-toi bien, attends, je m'en occupe. Elle approche la cuillère pour qu'il la mange, une fois qu'il est un peu plus confortablement installé. Elle sourit, rit un peu : Gros bébé va. Elle le taquine, lui donne une nouvelle cuillerée. Pendant qu'il avale, elle monte son autre main jusqu'à sa joue, lui caresse affectueusement du bout des doigts. Il était temps que je m'occupe de toi, pas vrai ? Qu'elle demande, juste pour qu'ils en soient tous convaincus.

_________________

tu crois aux fantômes, toi ?
moi je pense que c'est nous les fantômes. c'est juste qu'on ne le sait pas.
Revenir en haut Aller en bas
JJ O'Reilly
JJ O'Reilly
branlez-moi
bolossage du staff / : the first morning (samij) / mini 3c05863d2414b8a3e6bfb62983da31b3
Messages / : 931
pseudo / : miserunt (mathie)
crédits / : miserunt (avatar), moonschild (signature), pinterest + moi (image profil), moi (icon)
the first morning (samij) / mini KUH7uqZv_o

- - DÉGUISÉ EN ÊTRE HUMAIN,
POUR UN SEMBLANT D’HUMANITÉ.


[ ON S'RACONTERA NOS MALHEURS
ET ON FERA SEMBLANT D'SE COMPRENDRE
]


Points / : 100
avatar / : yuri pleskun
âge / : 23 ans
statut / : pas bon pour toi.
quartier / : delray, dans une vieille baraque immense avec les kids (et un enfoiré de raton laveur), sûrement qu'elle était belle autrefois cette bâtisse, mais aujourd'hui elle tombe en ruine, le toit prend l'eau et y a des trous dans le plancher. mais qu'importe, les propriétaires ont fuit en laissant la plupart des meubles, alors c'est parfait.
Voir le profil de l'utilisateur http://crocodilegames.forumactif.com/t351-jj-o-reilly http://crocodilegames.forumactif.com/t370-jj-o-reilly http://crocodilegames.forumactif.com/t314-don-t-let-me-be-misunderstood#3270

the first morning (samij) / mini Empty
MessageSujet: Re: the first morning (samij) / mini   the first morning (samij) / mini EmptySam 18 Jan - 21:16

Il éclate de rire, un truc aigüe et maniéré. — T'es con va. Je demeure interdit, quelque peu bousculé par le spectacle qui se joue devant moi. Mon front se plisse imperceptiblement alors que les doutes m'envahissent. J'ai dû prendre un sacré coup sur la tête putain. Ou alors ce sont les effets secondaires de ma déshydratation. Ouais, ça doit être ça. Ma blessure me rappelle à l'ordre un instant et je réclame son aide. Il a l'air sérieux, concentré dessus, son pouce qui vient frôle la plaie m'arrache un léger frisson à cause de la douleur. Et aussi parce que c'est bizarre. Tout est bizarre ce matin. Il se mord la lèvre et me dit qu'il va s'occuper de moi. Il s'est MORDU LA PUTAIN DE LÈVRE ? Ok, c'est sûr, j'ai été jeté dans une dimension parallèle.

J'ai le cerveau qui mouline et je l'observe plus longuement alors qu'une réalité bien plus crédible qu'une dimension parallèle me parvient lentement. Il faut que j'en ai le cœur net, histoire que je ne vire pas parano.

Je commence mon cinéma alors que je suis en train de manger, je gémis, relâche tout, fais mine de souffrir le calvaire et d'être incapable de me nourrir tout seul. Il mord à l'hameçon immédiatement. — Oh merde, mon pauvre. Il attrape ma cuillère et est déjà prêt à me donner la becquée. Les doutes s'envolent progressivement pour laisser place à la certitude. Il m'aide à me réinstaller et me donner ma première bouchée alors que je le sonde intensément. Il rit un peu bêtement, amusé par la situation. — Gros bébé va. Ok, bon, y a plus aucun doute maintenant. Je reste un peu méfiant, ça pourrait être l'autre qui joue à quelque chose ? Non, l'autre me déteste trop, il n'arriverait pas à faire semblant. Sinon putain, il est vachement doué. Mais du coup... c'est qui ?

Sa main vient frôler ma joue, ses doigts qui l'effleurent dans une caresse tendre et c'est franchement déconcertant. Avec Sam, on se serre dans les bras, mais on ne se caresse pas les joues. Je bloque un peu, pas totalement à l'aise avec ça. — Il était temps que je m'occupe de toi, pas vrai ? Oh ? Je reste stoïque quelques secondes encore, tentant d'analyser la situation le plus vite possible. Et puis finalement, je fronce les sourcils et me redresse un peu. — Mais ouais ! Totalement putain ! Il a bien raison. Il était grand temps. Je l'aime bien lui, beaucoup plus que l'autre. Je lui fais signe de me donner une nouvelle bouchée, décidant d'accepter cette situation. Il n'a pas l'air de vouloir m'étrangler dans mon sommeil, bien au contraire, c'est donc tout à mon avantage. J'me demande si Sam sait ? Je demanderais plus tard. La bouche pleine, je souris comme un gosse et un peu de lait s'échappe d'entre mes lèvres pour venir couler le long de mon menton - on dirait un gosse de 6 ans. Très naturellement, je demande. — Et c'est quoi ton nom du coup ? Peut-être qu'il n'en a pas, l'autre n'en a pas. Pas grave, je lui en donnerais un aussi si besoin. Un truc cool. Je m'avachis encore plus contre l'oreiller et viens caler mes mains à l'arrière de mon crâne, le laissant me nourrir comme un pacha. Et dire que Sam m'a caché cet aspect de lui pendant tout ce temps, le petit bâtard !

_________________


/ ET JE PENSE QUE SI LA VIE NE M'DONNE PAS TOUT C'QUE J'LUI DEMANDE, J'PASSERAI PAR LA VIOLENCE. /

Revenir en haut Aller en bas
Samih Scully
Samih Scully

Feuille de personnage
the first morning (samij) / mini 13e8298d6b883321e666c4befa8543c3 : Toujours défoncé + des traces de piqures sur les bras + une longue cicatrice du flanc jusqu'à la colonne + trèfle irlandais tatoué sur l'épaule gauche + porte toujours un hoodie noir + cohabite avec deux autres personnalités
papi pédo
Messages / : 1626
pseudo / : fitotime
crédits / : miserunt (avatar) _ pinterest (images) _ grandson + muse (textes)
[ YOU CAME TO ME LIKE A LITTLE CHILD
I BROUGHT YOU UP, FED YOU
AND GAVE YOU ALL OF MY TIME
]


the first morning (samij) / mini B9f6632c837661c2c00bdb63cddf6e4f

The kid has got a darkside
Best believe it
Push too far you'll see
The kid has got a darkside
That you don't wanna meet at all
La la la la la


_________________________

the first morning (samij) / mini 247949clubsuzy

Points / : 100
avatar / : rami malek
âge / : 26
statut / : célibataire
quartier / : delray _ maison abandonnée, maison fantôme au milieu d'un grand terrain vague avec le reste de la smala.
Voir le profil de l'utilisateur http://crocodilegames.forumactif.com/t364-samih-scully#4370 http://crocodilegames.forumactif.com/t363-samih-scully http://crocodilegames.forumactif.com/t316-samih

the first morning (samij) / mini Empty
MessageSujet: Re: the first morning (samij) / mini   the first morning (samij) / mini EmptyDim 26 Jan - 21:33

Mais ouais ! Totalement putain ! HA ! Prend ça, l'autre con ! Elle savait bien qu'on voulait de sa présence. Il va moins faire le malin quand il saura que c'est pour le mieux qu'elle est là. Et c'est pas parce que lui déteste JJ que tout le monde doit le détester. En fait, quand on y réfléchit, il est le seul à le détester, et ça doit bien vouloir dire que c'est lui le problème. Elle tente de réprimer sa joie (mais elle n'y arrive pas) un peu trop expansive, elle a un grand sourire qui fend son visage. Mais elle se reprend vite quand JJ lui fait signe qu'il veut une nouvelle bouchée. Elle secoue la tête et se hâte de répondre à ses attentes en lui tendant à nouveau la cuillère. Il lui sourit ensuite et son coeur fond totalement. Qu'il est beau quand il sourit. Et même quand il sourit pas d'ailleurs. Elle est totalement sous son charme et tend à nouveau une cuillère même s'il n'a pas encore avalé sa dernière bouchée. Et c'est quoi ton nom du coup ?

Elle bloque une seconde. Et son coeur se met à battre à tout rompre. Doucement, son visage se transforme et est de plus en plus radieux. Elle lâche la cuillère dans le bol et ça éclabousse un peu de lait. Mais elle est trop heureuse pour y faire attention. D'ailleurs la seconde d'après elle se jette au cou de JJ et le prend dans ses bras en le serrant bien fort, comme une écolière amoureuse. Je suis trop contente que tu me le demandes ! Qu'elle échappe en se jettant sur lui. Sauf que JJ étouffe un gémissement de douleur, et qu'en plus de ça elle a renversé la moitié du petit déjeuner à côté du lit. Elle sursaute et saute en arrière. Merde, non désolée, je voulais pas te faire mal. Ça va ? Et puis elle saute sur ses pieds et s'accroupit à côté du lit pour ramasser tout le bordel qu'elle a créé. Je… c'est juste… j'ai pas l'habitude qu'on fasse trop attention à moi ! Et ça m'a fait trop plaisir. J'savais bien que toi tu serais différent. Ouais, j'le savais ! Elle tourne amoureusement son visage vers JJ, complètement séduite. Et puis, elle pose le bol et autre vaisselle sur le plateau à côté d'elle. J'm'appelle Eabha. Elle a renversé du café un peu partout, elle se sent un peu coupable et lui lance un petit regard désolé par en-dessous. Elle réajuste la robe de chambre de Daire qu'elle porte, parce que décidément, elle avait rien à se mettre. Même si Daire a des goûts nuls. Mais hors de question qu'elle ne pique dans les fringues de Macha qui est pire, et encore moins de cette peste de May. Enfin, elle n'a pas envie de penser aux autres filles. Elle se reconcentre sur JJ. Désolée pour ce bordel… tu veux prendre ta douche maintenant ? J'te referai quelque chose après si tu veux. Tout ce qu'il désire.

_________________

tu crois aux fantômes, toi ?
moi je pense que c'est nous les fantômes. c'est juste qu'on ne le sait pas.
Revenir en haut Aller en bas
JJ O'Reilly
JJ O'Reilly
branlez-moi
bolossage du staff / : the first morning (samij) / mini 3c05863d2414b8a3e6bfb62983da31b3
Messages / : 931
pseudo / : miserunt (mathie)
crédits / : miserunt (avatar), moonschild (signature), pinterest + moi (image profil), moi (icon)
the first morning (samij) / mini KUH7uqZv_o

- - DÉGUISÉ EN ÊTRE HUMAIN,
POUR UN SEMBLANT D’HUMANITÉ.


[ ON S'RACONTERA NOS MALHEURS
ET ON FERA SEMBLANT D'SE COMPRENDRE
]


Points / : 100
avatar / : yuri pleskun
âge / : 23 ans
statut / : pas bon pour toi.
quartier / : delray, dans une vieille baraque immense avec les kids (et un enfoiré de raton laveur), sûrement qu'elle était belle autrefois cette bâtisse, mais aujourd'hui elle tombe en ruine, le toit prend l'eau et y a des trous dans le plancher. mais qu'importe, les propriétaires ont fuit en laissant la plupart des meubles, alors c'est parfait.
Voir le profil de l'utilisateur http://crocodilegames.forumactif.com/t351-jj-o-reilly http://crocodilegames.forumactif.com/t370-jj-o-reilly http://crocodilegames.forumactif.com/t314-don-t-let-me-be-misunderstood#3270

the first morning (samij) / mini Empty
MessageSujet: Re: the first morning (samij) / mini   the first morning (samij) / mini EmptyMar 28 Jan - 8:55

Je lui demande son prénom et je comprends vite que je viens de marquer des points. Son visage s'illumine, c'est comme une révélation, comme si je venais de la libérer d'une prison trop étroite. Je ne sais pas vraiment pourquoi, je n'ai pas vraiment le temps de me perdre dans des explications de psy à la con. Je sais juste que j'ai posé la bonne question et ça me suffit. Mon sourire s'élargit mais disparait très vite alors qu'elle se jette sur moi. Y a la douleur qui se ravive brusquement dans mon ventre, c'est vrai. Mais y a pas que ça. Mouvement de recul esquissé, mais vite bloqué par la tête de lit. J'suis pas vraiment à l'aise. — Je suis trop contente que tu me le demandes ! Contente. Ça éclaircit un peu plus la situation. C'est donc une fille. Je ne savais même pas que c'était possible. Va peut-être falloir que je finisse par interroger Google sur tout ça histoire de mieux comprendre ce qui lui arrive. Elle me relâche et je respire à nouveau. Elle a tout renversé mais par chance, ce n'est pas tombé sur le lit. — Merde, non désolée, je voulais pas te faire mal. Ça va ? Je pose une main sur la plaie et hoche la tête pour la rassurer. — Ouais ouais, t'inquiètes. Que je marmonne, alors que ça ne va pas trop. Elle s'accroupit pour tout ramasser et je l'observe, intrigué par cette nouvelle personnalité. Pourquoi une fille ?Je… c'est juste… j'ai pas l'habitude qu'on fasse trop attention à moi ! Et ça m'a fait trop plaisir. J'savais bien que toi tu serais différent. Ouais, j'le savais ! J'ai l'air de compter pour elle, j'sais pas vraiment pourquoi. J'sais pas si y a une vraie raison non plus, tout ce que je sais c'est que ça me fait du bien. Avec Sam c'est souvent compliqué et il n'est pas toujours aussi expressif que j'aimerais - même si j'ai appris à tout décrypter venant de lui et à m'en contenter. L'autre me déteste. Alors c'est cool qu'une partie de lui m'aime autant et me le montre si fort. — T'es là depuis longtemps ? Que je demande, curieux. — J'suis désolé d'pas t'avoir vu avant si c'est l'cas. Désolé et contrarié aussi, elle m'aurait été bien utile à certains moments.

J'm'appelle Eabha. C'est comme un coup de tonnerre. J'ai brusquement la nausée et je me tends sous les draps. Je grimace un peu, ne sachant plus si la douleur vient du ventre ou d'ailleurs. Une étrange sensation m'envahit, j'ai du mal à expliquer ce que c'est et ce qui la provoque. Mais je me sens presque malade. Mon cerveau s'enfume, comme pour ne pas me laisser entrevoir ce qui ne va pas. Je serre les dents et baisse les yeux sur mon pansement qui est en train de prendre une couleur vive par-dessus le sang séché. Je retire ma main, elle est mouillée et légèrement rougie par le sang frais qui s'échappe. — Merde. Je râle un peu et écarte les draps avant de les tâcher encore plus. — Désolée pour ce bordel… tu veux prendre ta douche maintenant ? J'te referai quelque chose après si tu veux. Je bloque un peu, j'avais oublié la douche. Est-ce que ce n'est pas un peu bizarre que ce soit elle qui me lave du coup ? Et me voit à poil ? Quand c'est Sam, ça ne me dérange pas, ça ne m'a jamais dérangé. Là, ça change un peu la donne. Je deviens nerveux. — Euh, ouais... mais, 'fin, t'es sûre que ça te gêne pas d'le faire ? C'pas un peu... bizarre ? Je veux bien qu'elle m'apporte le petit déjeuner, mais m'astiquer la bite c'est quand même autre chose. — Ce s'rait pas mieux qu'ce soit Sam qui le fasse ? Je ne veux pas la vexer non plus, faudrait pas perdre une alliée. — Enfin, j'dis ça, c'est pour toi, j'veux pas te mettre mal à l'aise. Je crois que pour la première fois de ma vie, c'est moi qui suis mal à l'aise. Et je n'aime pas du tout cette sensation.

_________________


/ ET JE PENSE QUE SI LA VIE NE M'DONNE PAS TOUT C'QUE J'LUI DEMANDE, J'PASSERAI PAR LA VIOLENCE. /

Revenir en haut Aller en bas
Samih Scully
Samih Scully

Feuille de personnage
the first morning (samij) / mini 13e8298d6b883321e666c4befa8543c3 : Toujours défoncé + des traces de piqures sur les bras + une longue cicatrice du flanc jusqu'à la colonne + trèfle irlandais tatoué sur l'épaule gauche + porte toujours un hoodie noir + cohabite avec deux autres personnalités
papi pédo
Messages / : 1626
pseudo / : fitotime
crédits / : miserunt (avatar) _ pinterest (images) _ grandson + muse (textes)
[ YOU CAME TO ME LIKE A LITTLE CHILD
I BROUGHT YOU UP, FED YOU
AND GAVE YOU ALL OF MY TIME
]


the first morning (samij) / mini B9f6632c837661c2c00bdb63cddf6e4f

The kid has got a darkside
Best believe it
Push too far you'll see
The kid has got a darkside
That you don't wanna meet at all
La la la la la


_________________________

the first morning (samij) / mini 247949clubsuzy

Points / : 100
avatar / : rami malek
âge / : 26
statut / : célibataire
quartier / : delray _ maison abandonnée, maison fantôme au milieu d'un grand terrain vague avec le reste de la smala.
Voir le profil de l'utilisateur http://crocodilegames.forumactif.com/t364-samih-scully#4370 http://crocodilegames.forumactif.com/t363-samih-scully http://crocodilegames.forumactif.com/t316-samih

the first morning (samij) / mini Empty
MessageSujet: Re: the first morning (samij) / mini   the first morning (samij) / mini EmptyDim 2 Fév - 21:43

T'es là depuis longtemps ? Malaise. Comme s’ils étaient arrivés à un point de rupture. La question la retourne. Elle sait pas trop y répondre. Alors son regarde se plante sur le bordel qu’elle est en train de nettoyer sur le sol. Elle se pose aussi des questions. Et ça lui embrouille le cerveau tout ça. L’autre, Sam. Les moments du néant, les moments de la lumière. Pour toute réponse à la question de JJ, elle hausse les épaules d’un air boudeur. J'suis désolé d'pas t'avoir vu avant si c'est l'cas. Toujours le regarde fixé sur le sol, elle a tout de même un petit sourire d’adolescente. JJ est trop gentille. Plus gentil que tous les autres. Alors elle relève le menton et lui fait un large sourire, elle fait un geste de la main, comme pour chasser un mauvais souvenir. Oh t’inquiètes, c’est pas grave. Tu le sais maintenant. Et ça va tout changer. En plus, il a l’air de bien l’aimer. Plus que l’autre. Mais quand elle perçoit la tronche qu’il tire, après qu’elle lui ait dit son prénom, ça lui brise le cœur et la vexe au plus profond d’elle-même. Elle est à deux doigts de partir le coeur en miettes. L’autre avait peut-être raison. Elle aurait pas dû se pointer. Finalement, le petit Merde de JJ attire son attention. Elle remarque sa plaie en sang. Elle ouvre la bouche et se plaque une main devant. Oh non ! Mon pauvre ! J’suis trop désolée ! Elle se reprend rapidement, remet la robe de chambre, et s’empresse de lui proposer de passer directement à la douche. En plus, faut changer ce pansement. Mais encore une fois, le visage de JJ se transforme. Euh, ouais... mais, 'fin, t'es sûre que ça te gêne pas d'le faire ? C'pas un peu... bizarre ? Elle fronce les sourcils, croise les bras sur le torse, vexée. Ce s'rait pas mieux qu'ce soit Sam qui le fasse ? Elle échappe un hoquet outrée et soupire, en regardant sur le côté, blessée. Quoi tu veux déjà que j’me casse c’est ça ?Mais elle a pas envie de partir. Elle veut s’occuper de lui, elle en a besoin. Elle a comme l’impression que c’est même la raison de sa présence ici. Et elle en a marre de Sam. Tout le monde préfère Sam, veut parler avec Sam, veut prendre soin de Sam. C’est bon là, on s’en fout de lui. Elle inspire et expire bruyamment comme une enfant capricieuse. Heureusement, JJ, il sait y faire. Enfin, j'dis ça, c'est pour toi, j'veux pas te mettre mal à l'aise. Elle boude encore une seconde, mais sourit à nouveau l’instant d’après. Finalement, elle ne peut pas lui faire la tête trop longtemps. Alors elle lui lance une œillade et lâche un petit rire. Oh ça va toi ! T’es con ! Elle s’approche nouveau du lit, et se penche vers JJ. Près, trop près en fait. Elle s’accroche à la tête de lit et le fixe droit dans les yeux. Ça me fait plaisir, j’te dis. Nouveau sourire. Là elle se recule, à nouveau pleine d’entrain. J’vais faire couler l’eau. Et elle part, guillerette de la chambre et fonce dans la salle de bain pour préparer l’eau et la faire chauffer. Elle sort tout le nécessaire pour refaire le pansement de JJ. Elle en profite pour s’observer dans la glace, se passe une main le long de ses joues pour les tirer, réveiller ce visage assommé de fatigue. Elle repasse un peu la main dans ses cheveux comme s’il y en avait vraiment à coiffer. Elle se tient sur le bord du lavabo pour se donner plein de prestance, se tient bien droite, et puis repart dans la chambre aussi sec, attrape JJ avant qu’il ne sorte de lui-même de lit. Attends, attends, je vais t’aider. Et elle s’approche pour l’accompagner dans son mouvement.

_________________

tu crois aux fantômes, toi ?
moi je pense que c'est nous les fantômes. c'est juste qu'on ne le sait pas.
Revenir en haut Aller en bas
JJ O'Reilly
JJ O'Reilly
branlez-moi
bolossage du staff / : the first morning (samij) / mini 3c05863d2414b8a3e6bfb62983da31b3
Messages / : 931
pseudo / : miserunt (mathie)
crédits / : miserunt (avatar), moonschild (signature), pinterest + moi (image profil), moi (icon)
the first morning (samij) / mini KUH7uqZv_o

- - DÉGUISÉ EN ÊTRE HUMAIN,
POUR UN SEMBLANT D’HUMANITÉ.


[ ON S'RACONTERA NOS MALHEURS
ET ON FERA SEMBLANT D'SE COMPRENDRE
]


Points / : 100
avatar / : yuri pleskun
âge / : 23 ans
statut / : pas bon pour toi.
quartier / : delray, dans une vieille baraque immense avec les kids (et un enfoiré de raton laveur), sûrement qu'elle était belle autrefois cette bâtisse, mais aujourd'hui elle tombe en ruine, le toit prend l'eau et y a des trous dans le plancher. mais qu'importe, les propriétaires ont fuit en laissant la plupart des meubles, alors c'est parfait.
Voir le profil de l'utilisateur http://crocodilegames.forumactif.com/t351-jj-o-reilly http://crocodilegames.forumactif.com/t370-jj-o-reilly http://crocodilegames.forumactif.com/t314-don-t-let-me-be-misunderstood#3270

the first morning (samij) / mini Empty
MessageSujet: Re: the first morning (samij) / mini   the first morning (samij) / mini EmptyLun 10 Fév - 23:07

Oh t’inquiètes, c’est pas grave. Tu le sais maintenant. Ouais, et je compte bien en profiter au maximum.

Oh non ! Mon pauvre ! J’suis trop désolée ! Malgré le fait que je sois encore potentiellement plus ou moins en train de me vider de mon sang, c'est toujours plaisant de la voir s'inquiéter autant pour moi et s'excuser à tout va. Faut dire que niveau excuses, Sam et l'autre ont encore du boulot, ils feraient bien de s'inspirer un peu plus d'elle. Elle me propose aussitôt de s'en occuper et de m'aider pour ma douche. C'est là que je réalise que ça pourrait rapidement devenir vraiment bizarre. Elle n'a pas l'air d'apprécier ma remarque, croise les bras et son visage se ferme, on dirait une femme bafouée. Je ne pensais pas visualiser un truc pareil sur le corps de Sam un jour, c'est franchement décontenançant.

Quoi tu veux déjà que j’me casse c’est ça ? Je hausse un sourcil. Ok, Eabha est susceptible, je note. Va falloir que je la cerne rapidement si je veux pouvoir tirer profit d'elle au maximum. Je me rattrape aussitôt du mieux que je peux et ça semble fonctionner. Elle se remet bien vite à sourire, j'suis pardonné. Elle se rapproche de moi. Elle se rapproche beaucoup. Je me crispe. C'est vachement près là quand même. — Ça me fait plaisir, j’te dis. Elle me fixe, les yeux perçants et je demeure silencieux, me contentant d'un sourire tordu, l'air de dire : ok, comme tu veux. Elle se recule et je respire de nouveau. J'ai l'impression qu'un truc déconne chez elle, sans que je puisse mettre le doigt dessus. Tout ce que je sais, c'est que la situation me dépasse un peu et j'ai l'impression de ne rien contrôler du tout.

Elle disparait pour aller faire couler l'eau et je reste quelque peu perplexe dans le lit. Je profite de cette accalmie pour rassembler mes idées et faire le point. Comme un ordinateur qui traiterait de nouvelles données. J'analyse le tout et me ressaisis. Si je veux pouvoir exploiter la situation à mon avantage, faut que ce soit moi qui mène la danse. J'inspire un grand coup et me concentre sur tout le positif que cet évènement inattendu va pouvoir m'apporter. Quand elle revient, j'ai retrouvé une certaine sérénité et m'extirpe du lit avec son aide.

Je dois juste oublier qu'elle est dans le corps de Sam. La traiter comme une personne à part entière.

On se retrouve dans la salle-de-bain et j'attends que la porte soit bien refermée derrière nous pour commencer à retirer mon pansement. Mais ça tire sur ma peau et donc sur ma plaie, je décide donc d'en jouer. — Tu peux m'aider s'te plait ? Tire d'un coup sec. Peut-être que ce n'est pas une bonne idée et qu'il vaudrait mieux faire ça tout doucement, mais la patience, ce n'est pas mon fort. Une fois débarrassé de ça, je pose une main sur son épaule pour prendre appui sur elle et je me tortille comme je peux pour retirer mon caleçon et le faire glisser le long de mes jambes. D'un mouvement de pied je l'envoie valser plus loin et grimpe dans la baignoire pourrie. Elle m'aide à m'asseoir dedans et d'un signe de tête je lui fais signe d'attraper le pommeau de douche et de venir me mouiller, bien décidé à ne rien faire par moi-même. Je joue même les gosses capricieux. — Plus chaud, j'suis gelé. Et ce n'est pas entièrement faux, j'suis tout blanc et j'ai la chaire de poule. Probablement à cause de la blessure et du fait que mon corps est particulièrement affaiblit par les derniers évènements et le manque de nourriture. Je lui lance quelques œillades, juste pour voir elle regarde exactement. Je dois reconnaître que finalement, ça m'amuse beaucoup tout ça.

_________________


/ ET JE PENSE QUE SI LA VIE NE M'DONNE PAS TOUT C'QUE J'LUI DEMANDE, J'PASSERAI PAR LA VIOLENCE. /

Revenir en haut Aller en bas
Samih Scully
Samih Scully

Feuille de personnage
the first morning (samij) / mini 13e8298d6b883321e666c4befa8543c3 : Toujours défoncé + des traces de piqures sur les bras + une longue cicatrice du flanc jusqu'à la colonne + trèfle irlandais tatoué sur l'épaule gauche + porte toujours un hoodie noir + cohabite avec deux autres personnalités
papi pédo
Messages / : 1626
pseudo / : fitotime
crédits / : miserunt (avatar) _ pinterest (images) _ grandson + muse (textes)
[ YOU CAME TO ME LIKE A LITTLE CHILD
I BROUGHT YOU UP, FED YOU
AND GAVE YOU ALL OF MY TIME
]


the first morning (samij) / mini B9f6632c837661c2c00bdb63cddf6e4f

The kid has got a darkside
Best believe it
Push too far you'll see
The kid has got a darkside
That you don't wanna meet at all
La la la la la


_________________________

the first morning (samij) / mini 247949clubsuzy

Points / : 100
avatar / : rami malek
âge / : 26
statut / : célibataire
quartier / : delray _ maison abandonnée, maison fantôme au milieu d'un grand terrain vague avec le reste de la smala.
Voir le profil de l'utilisateur http://crocodilegames.forumactif.com/t364-samih-scully#4370 http://crocodilegames.forumactif.com/t363-samih-scully http://crocodilegames.forumactif.com/t316-samih

the first morning (samij) / mini Empty
MessageSujet: Re: the first morning (samij) / mini   the first morning (samij) / mini EmptyMar 25 Fév - 14:40

Elle s’exécute chaque fois qu’il demande. Là devant son corps dénudé, elle attrape le pansement d’une main faiblarde mais tire de toutes ses forces d’un coup sec, ça les fait tressaillir tous les deux, elle esquisse un sourire, fait une petite moue devant cette plaie encore ouverte, lance un regard à JJ par en-dessous pendant qu’il prend appuie sur elle pour se déshabiller complètement. Le regarde irrémédiablement attiré par son entrejambe elle rougit instantanément et se racle la gorge légèrement amusée, toute contente de cette situation. C’était vraiment trop facile, et ça prouve bien que JJ a envie d’elle aussi. Sinon, pourquoi il l’aurait laissé l’emmener dans la salle de bain tout de suite ? Pourquoi il se déshabillerait devant elle si vite. Elle garde le silence et le laisse s’installer dans la baignoire, à genoux à l’extérieur de celle-ci et allume l’eau quand il lui fait signe de le faire. Plus chaud, j'suis gelé. Ça la dérange pas qu’il soit directif et capricieux. Elle aime ça. Elle réchauffe tout de suite l’eau, fait couler le pommeau le long de ses os saillants, penche un peu la tête sur le côté pour le regarder. Y a de la vapeur d’eau qui s’échappe. Elle, elle a chaud, la fièvre en fait. C’est mieux, comme ça ? Qu’elle demande d’une petite voix, soudain sur le ton de la confidence. Elle fond complètement dans cette atmosphère humide et feutrée, le soleil encore pâle par la fenêtre. À travers la buée, ses yeux ne le lâche pas. Et forcément, à un moment, leurs regardes s’accrochent. Elle se mord les lèvres, sourit, baisse les yeux. Ils glissent tout seul, son torse, sa blessure, virile et encore sanguinolente, son entrejambe, ses cuisses. Elle reprend un peu d’air, sentant son ventre s’allumer devant ce spectacle si plaisant.

Elle attrape le gel douche. J’te savonne. Comme une question qu’elle ne pose pas vraiment. De toute façon, elle fait déjà couler le savon dans la paume de sa main, qu’elle frotte ensuite avec l’autre. Elle rend le pommeau à JJ pour qu’il reste au chaud pendant qu’elle commence à faire mousser son corps. Elle s’approche, les mains pleine de savon, elle commence par ses épaules, elle y mets de la volonté, et ses gestes sont un peu trop appuyés. Elle lui lance des regards malicieux. Ses mains glissent le long de ses clavicules, traversent son torse, contournent sa blessure, remontent sur sa taille, jusqu’à ses bras, elle les nettoie un par un. Il a les bras fins tout son corps est longiligne, affamé. Il a faim de savoir ce qu’elle a derrière la tête, elle le sent, ça la fait rire, encore un peu. Ce petit rire d’adolescente. Elle insiste sur ses mains, pour lui faire un peu de bien. Elle est délicate, intéressée. Elle sent qu’il se passe un truc. Il se passe un truc non ? Quand elle lâche ses bras, elle remet un peu de gel douche au creux de sa main qu’elle plonge à nouveau dans la vapeur d’eau, là, juste au creux du corps recroquevillé de JJ. Elle s’attarde un instant sur ses hanches avant d’attraper doucement son entrejambe. Elle sent JJ sursauter au contact mais ne se décourage pas, échappe simplement un petit rire gêné et amusé. Ses vas-et-vient ne durent pourtant qu’un instant.

On toque à la porte, et y a une voix mal réveillée qui filtre. May ou Macha ? Peut-être Daire, ah non, pas Daire du coup. Eabha lâche JJ dans la hâte et s’accoude sur le bord de la baignoire l’air de rien en s’éclaircissant la gorge. Sa voix est plus “naturelle”, ressemble plus à celle de Sam même si elle a toujours l’air un peu mimée quand elle répond, jouant parfaitement la comédie : Occupée ! on entend l’intrus ronchonner une seconde avant que les pas ne s’éloigne. Elle pouffe de rire avant d’attraper à nouveau le pommeau de douche pour rincer JJ comme si de rien n’était. C’était moins une ! Sa voix est repartie dans les aigües et l’action a bien été coupée, même si elle jette un dernier regard complice à JJ.

_________________

tu crois aux fantômes, toi ?
moi je pense que c'est nous les fantômes. c'est juste qu'on ne le sait pas.
Revenir en haut Aller en bas
JJ O'Reilly
JJ O'Reilly
branlez-moi
bolossage du staff / : the first morning (samij) / mini 3c05863d2414b8a3e6bfb62983da31b3
Messages / : 931
pseudo / : miserunt (mathie)
crédits / : miserunt (avatar), moonschild (signature), pinterest + moi (image profil), moi (icon)
the first morning (samij) / mini KUH7uqZv_o

- - DÉGUISÉ EN ÊTRE HUMAIN,
POUR UN SEMBLANT D’HUMANITÉ.


[ ON S'RACONTERA NOS MALHEURS
ET ON FERA SEMBLANT D'SE COMPRENDRE
]


Points / : 100
avatar / : yuri pleskun
âge / : 23 ans
statut / : pas bon pour toi.
quartier / : delray, dans une vieille baraque immense avec les kids (et un enfoiré de raton laveur), sûrement qu'elle était belle autrefois cette bâtisse, mais aujourd'hui elle tombe en ruine, le toit prend l'eau et y a des trous dans le plancher. mais qu'importe, les propriétaires ont fuit en laissant la plupart des meubles, alors c'est parfait.
Voir le profil de l'utilisateur http://crocodilegames.forumactif.com/t351-jj-o-reilly http://crocodilegames.forumactif.com/t370-jj-o-reilly http://crocodilegames.forumactif.com/t314-don-t-let-me-be-misunderstood#3270

the first morning (samij) / mini Empty
MessageSujet: Re: the first morning (samij) / mini   the first morning (samij) / mini EmptyMer 26 Fév - 23:26

Je la vois, mater ma queue. Mais je fais genre que j'ai rien vu, parce que je ne sais pas comment réagir. J'sais même pas comment je me sens face à ça. Mal à l'aise, clairement. Mais c'est plus profond de que ça encore. Ça fout le bordel dans l'ordre des choses, ça flingue tous mes repères et ce n'est pas bon. J'ai besoin de ces repères, je n'ai qu'eux. Sam comme un phare dans ma tempête. L'autre fait un peu chier, il fait grésiller la lumière du phare, mais ne l'éteint pas. Peut-être que je suis habitué à lui depuis plus longtemps que je ne le crois. Comme si j'avais toujours su, sans vraiment le savoir. Pas consciemment en tout cas. Mais ça ? Elle ? C'est le noir complet et ça me fait un peu paniquer. Comme un gosse flippé.

J'essaye de me concentrer sur ma douche, d'oublier ses regards et ses rires. J'ordonne et elle s'exécute, soucieuse de me satisfaire. Je ne réponds pas à sa question, la gorge un peu nouée. Je lui lance parfois quelques œillades et plus les minutes passent, plus Sam devient diffus dans ma tête. Comme si son corps mutait pour devenir Eabha. C'est Sam, mais plus vraiment. Cette constatation est déroutante et je me mets à fixer le mur devant moi, un peu grognon.

J'te savonne. Ah ?

Je me fige, inconfortable face à cette idée. Mais elle prend les devants trop vite et moi je suis trop fatigué pour avoir envie de lutter. Je la laisse faire, doit finalement reconnaitre que ce n'est pas totalement déplaisant. Elle s'applique, fait ça bien, prend son temps. Je me détends un peu, me raisonne. Ma vigilance retombe, je lui cède mes bras sans résister. Je vais peut-être lui demander un massage une fois de retour au lit, histoire de profiter pleinement de ses services.

Sauf qu'elle se saisit de mon sexe.
Je sursaute, tente d'esquisser un mouvement de recul mais je suis coincé par le rebord de la baignoire. — Wow !

Elle se marre. Moi je suis traversé par une décharge électrique - chose qui ne m'était jamais arrivé quand ça venait de Sam. Mon corps semble clairement faire la distinction entre les deux personnalités. Mon cerveau n'associe plus cette enveloppe corporelle à Sam et l'effet de sa main sur moi est le même que si ça avait été n'importe qu'elle autre fille - le malaise en plus. Je la fixe avec de grands yeux arrondis et même si elle s'arrête déjà : le mal est fait. Je sens le sang affluer à cet endroit. Je me crispe, stressé. Putain, putain, la conne ! Par je ne sais quel miracle, une diversion arrive pile au bon moment. Quelqu'un toque à la porte et je m'inquiète assez peu qu'on nous découvre comme ça - ce ne serait pas la première fois que Sam me gère quand je suis dans un état déplorable. Et jusqu'à présent, personne dans cette maison ne semble avoir capté que Sam n'est pas tout seul. Je profite que son attention soit détournée pour poser ma main sur mon sexe, comme pour le forcer à rester tranquille. Mais il est trop tard : je bande. Putain. L'excitation commence à me remonter jusqu'au cerveau, me noue les tripes et devient douloureuse ; comme à chaque fois. Ma respiration s'accélère, je panique de plus en plus, incapable de savoir comment gérer cette situation dérangeante. Elle pivote déjà vers moi, me glisse une phrase que je ne capte même pas, trop concentré sur mon problème actuel. Ma main toujours sur mon sexe, je tire un peu dessus, comme si j'essayais de contrôler l'afflux sanguin.

Elle a vu.

Je détourne la tête, nerveux et contrarié. La situation devient clairement anxiogène pour moi et je commence à m'énerver. — C'est ta faute putain ! Je l'accuse comme si ça allait pouvoir changer quoi que ce soit. Ma main commence à effectuer quelques mouvements alors que l'excitation devient vraiment trop pénible à supporter. Je finis par tourner la tête vers elle pour soutenir son regard, furieux. — Regarde c'que t'as fait ! J'suis pas convaincu qu'elle s'en veuille. J'crois même que c'était exactement ce qu'elle voulait - mais pourquoi ? ça, j'en sais rien.

Je me mords la lèvre inférieure, mon regard qui se perd un peu dans le vide alors que je réfléchis à toute vitesse. Mais la réflexion, ça n'a jamais été mon fort. Agressif, je finis par ordonner. — Branle-moi. Pas plus, mais pas moins. Ma main viens se poser sur son visage sans aucune douceur et je le repousse sur le côté, comme pour l'obliger à détourner le regard. — Et m'regarde pas ! J'veux pas croiser son regard, c'est trop bizarre. Je m'allonge dans la baignoire, pour m'éloigner le plus possible d'elle et pouvoir fixer le plafond sans la voir. Je verse un peu d'eau sur mon visage et ferme les yeux aussitôt, comme pour me plonger dans une bulle, loin d'elle, loin de Sam.

J'veux pas la voir.
J'veux pas l'entendre.
J'veux juste qu'elle me calme.

Et on en parlera plus jamais.

_________________


/ ET JE PENSE QUE SI LA VIE NE M'DONNE PAS TOUT C'QUE J'LUI DEMANDE, J'PASSERAI PAR LA VIOLENCE. /

Revenir en haut Aller en bas
Samih Scully
Samih Scully

Feuille de personnage
the first morning (samij) / mini 13e8298d6b883321e666c4befa8543c3 : Toujours défoncé + des traces de piqures sur les bras + une longue cicatrice du flanc jusqu'à la colonne + trèfle irlandais tatoué sur l'épaule gauche + porte toujours un hoodie noir + cohabite avec deux autres personnalités
papi pédo
Messages / : 1626
pseudo / : fitotime
crédits / : miserunt (avatar) _ pinterest (images) _ grandson + muse (textes)
[ YOU CAME TO ME LIKE A LITTLE CHILD
I BROUGHT YOU UP, FED YOU
AND GAVE YOU ALL OF MY TIME
]


the first morning (samij) / mini B9f6632c837661c2c00bdb63cddf6e4f

The kid has got a darkside
Best believe it
Push too far you'll see
The kid has got a darkside
That you don't wanna meet at all
La la la la la


_________________________

the first morning (samij) / mini 247949clubsuzy

Points / : 100
avatar / : rami malek
âge / : 26
statut / : célibataire
quartier / : delray _ maison abandonnée, maison fantôme au milieu d'un grand terrain vague avec le reste de la smala.
Voir le profil de l'utilisateur http://crocodilegames.forumactif.com/t364-samih-scully#4370 http://crocodilegames.forumactif.com/t363-samih-scully http://crocodilegames.forumactif.com/t316-samih

the first morning (samij) / mini Empty
MessageSujet: Re: the first morning (samij) / mini   the first morning (samij) / mini EmptyVen 28 Fév - 11:31

Il a cette tête d’enfant coupable. Et pourtant, elle sait d’avance que la partie est gagnée. Il résiste à peine, juste pour la forme, juste sous le coup de la surprise. La seconde d’après, il succombe totalement, même s’il s’énerve comme un gamin. C'est ta faute putain ! Mais elle ne fait attention qu’à son sexe bien droit. Il a l’air de bander si dur que ça en est éprouvant pour lui. Elle se sent pas coupable, elle sait que ça lui fait du bien, même si ses yeux lancent des éclairs, son envie est trop forte, palpable, envahit toute la pièce quand il se met à s’astiquer nerveusement. Foudroyée elle l’est, le regard obnubilé et le ventre en feu. Elle s’accroche l’émail de la baignoire, débordante d’une excitation immobile. Pour le moment elle ne fait rien, elle devine qu’il veut gérer la cadence, elle est obéissante, mais impatiente. Regarde c'que t'as fait ! Elle mordille un coin de lèvres, est secouée d’un pouffement de rire euphorique. Bah ouais, j’vois bien ! Qu’elle répond d’une voix provocante, comme une ado. Elle voit ce qui se passe, et elle voit pas le problème. Ils en ont envie tous les deux, de toute façon elle n’a jamais eu d’autres projets que de lui faire plaisir. Et franchement, on pourrait difficilement prétendre que ce n’est pas le cas.

Branle-moi. Son coeur explose et tambourine dans sa poitrine, elle se redresse immédiatement, prête à servir, dans un empressement bouillant. Elle empoigne l’engin sans se poser de question. Elle sent bien que la situation est exceptionnelle. Même si elle voulait en arriver là, elle pensait pas que ça serait si facile. Si naturel entre eux. Elle a un sourire jusqu’aux oreilles, et sa respiration est courte de désir. Elle démarre les vas-et-viens avides jusqu’à ce que la main de JJ ne s’écrase sur sa joue pour lui faire tourner la tête, elle résiste un moment. Et m'regarde pas ! Maaais… Qu’elle expire plaintive. Et ses gestes s’accélèrent comme pour le convaincre, mais JJ est intraitable. Il s’enfonce au fond de la baignoire ce qui oblige Eabha à se tordre en avant pour ne pas lâcher son sexe. Elle finit par s'exécuter un peu boudeuse, plante son regard sur le carrelage, ferme les yeux à son tour. Elle sait que d’ici peu, JJ viendra en redemander, il est juste un peu mal à l’aise, elle se doute que la situation est pas évidente. Y a cette conne de May qui crèche dans la chambre d’à côté, et il est tout perturbé parce qu’il contrôle pas la situation. Alors elle lui laisse le peu de pouvoir de décision qu’il a encore. Les âmes-soeurs, ça peut déstabiliser au début. C’est comme un trop-plein d’amour qu’on a du mal à croire.

Y a quelque chose de pressé dans ce moment. Parce qu’ils savent bien qu’à tout moment quelqu’un peut les interrompre. Parce que c’est comme transgresser un interdit. Mais semble qu’ils s’inquiètent pas de la même chose. Elle, c’est à l’autre qu’elle pense. Il va péter un câble. Tant pis. Ça fait redoubler son excitation en fait. Elle a tout son corps qui se met à fondre, elle en a presque des fourmis dans les bras et dans les jambes, et tout son intérieur qui brûle. Elle sent ses organes se tordent, s’emmêler. Ses gestes sont tantôt appuyés, tantôt hâtifs. Et puis, JJ, il tient pas longtemps. Ça monte en flèche et ça explose dans un grognement animal. Coup de jus. Elle entrouvre la bouche, laisse échapper un soupir de satisfaction, se risque enfin à un coup d’œil rapide.

Lentement sa main se déverrouille, poisseuse de l’amour de JJ. Elle est complètement sous le charme. Elle papillonne des yeux, et voudrait dire quelque chose, mais semble que JJ n’ait pas vraiment envie de parler. Tout le contraire. Alors elle passe rapidement sa main sous l’eau et reste à genoux sur le sol, s’accroche des deux mains sur le bord de la baignoire.

Mais putain qu’est-ce que tu fous ? Merde.

Elle ferme les yeux dans la hâte et se relève rapidement, soudain mal à l’aise. Rien, rien, elle fait rien. PUTAIN. DE. MERDE ! Elle se renfrogne, vas-y, qu’il la lâche lui aussi. Elle remet correctement la robe de chambre de Daire et se passe une main sur le front, parce que ça commence à gueuler là-haut et ça donne mal au crâne.

_________________

tu crois aux fantômes, toi ?
moi je pense que c'est nous les fantômes. c'est juste qu'on ne le sait pas.
Revenir en haut Aller en bas
JJ O'Reilly
JJ O'Reilly
branlez-moi
bolossage du staff / : the first morning (samij) / mini 3c05863d2414b8a3e6bfb62983da31b3
Messages / : 931
pseudo / : miserunt (mathie)
crédits / : miserunt (avatar), moonschild (signature), pinterest + moi (image profil), moi (icon)
the first morning (samij) / mini KUH7uqZv_o

- - DÉGUISÉ EN ÊTRE HUMAIN,
POUR UN SEMBLANT D’HUMANITÉ.


[ ON S'RACONTERA NOS MALHEURS
ET ON FERA SEMBLANT D'SE COMPRENDRE
]


Points / : 100
avatar / : yuri pleskun
âge / : 23 ans
statut / : pas bon pour toi.
quartier / : delray, dans une vieille baraque immense avec les kids (et un enfoiré de raton laveur), sûrement qu'elle était belle autrefois cette bâtisse, mais aujourd'hui elle tombe en ruine, le toit prend l'eau et y a des trous dans le plancher. mais qu'importe, les propriétaires ont fuit en laissant la plupart des meubles, alors c'est parfait.
Voir le profil de l'utilisateur http://crocodilegames.forumactif.com/t351-jj-o-reilly http://crocodilegames.forumactif.com/t370-jj-o-reilly http://crocodilegames.forumactif.com/t314-don-t-let-me-be-misunderstood#3270

the first morning (samij) / mini Empty
MessageSujet: Re: the first morning (samij) / mini   the first morning (samij) / mini EmptyLun 2 Mar - 11:42

J'en ai fait des trucs bizarres, mais de tous, ce moment gagne haut la main. Je me retrouve prostré au fond de la baignoire, à me foutre de l'eau sur la gueule en essayant d'oublier que la main posée sur moi est celle de Sam. Je parviens partiellement à m'auto-convaincre que ce n'est pas lui, c'est Eabha. Et c'est radicalement différent. Comme si ce n'était vraiment pas la même personne, pas dans le même corps en tout cas. C'est pas Sam, c'est pas Sam. Et plus je pense au fait que ce n'est pas lui, plus son nom me reste en tête, provoquant un malaise de plus en plus perceptible. Je grogne un peu, mes pensées s'emmêlent alors que le plaisir augmente, je me perds dans ce tourbillon insensé. Le sang pulse contre mes tempes et me refile la migraine. Mais c'est surtout plus bas qu'il bat, j'ai le souffle court. L'envie de la diriger, de lui dire quoi faire, mais je serre les lèvres et ferme ma gueule, préférant rester en sécurité dans ma bulle, le plus loin possible de la réalité. La tension s'intensifie, je me contracte de plus en plus, le contact de sa main me rend dingue. Sam, Eabha, j'sais plus, j'sais pas. Je crois que les deux options ne me déplaisent pas finalement. Le plaisir atteint finalement le stade finale et c'est tout mon corps qui se relâche brusquement, dans une détente pas vraiment assumée. J'échappe un long soupir, libéré d'un truc douloureux. Je reste malgré tout étendu là encore un peu, laisse l'eau couler sur mon visage comme si ça allait pouvoir me laver de toutes mes pensées dégueulasses. C'est la douleur au niveau du ventre qui me force à rouvrir les yeux et me redresser. Je grince des dents, ça me lance violemment et je constate bien vite que du rouge se mêle à l'eau. J'ai recommencé à saigner. — Merde... Que je grommèle, contrarié. Eabha s'est relevée et s'est détournée de moi. Je ne lui prête pas vraiment attention, trop concentré sur moi-même. Je ne remarque pas le trouble qui l'habite à cet instant. Je ne capte pas qu'on est plus vraiment tout seuls. Je coupe l'eau et lui râle après. — Oh ! Aide-moi putain. Ce n'est pas le moment de jouer les pudiques. Je tends la main pour qu'elle m'aide à m'extirper de là. — J'saigne encore, faut que tu règles ça avant que j'me vide totalement. J'agis comme si rien ne venait de se passer. Comme si tout était parfaitement normal. Qu'est-ce que je pourrais faire d'autre de toute façon ? Et puis, j'suis doué pour le déni. Je relève les yeux vers elle et je capte enfin qu'un truc cloche. Je plisse le front. — Quoi ? Qu'est-ce qui a ? J'ai la voix sévère et autoritaire, l'air de dire : n'essaye même pas de me mentir. J'en ai un peu ras le cul des secrets. Et c'est là que je réalise subitement. Eabha a accès à la tête de Sam et de l'autre. Elle pourrait s'avérer être une mine précieuse d'informations vitales. Il va falloir que je creuse dans cette voie.

_________________


/ ET JE PENSE QUE SI LA VIE NE M'DONNE PAS TOUT C'QUE J'LUI DEMANDE, J'PASSERAI PAR LA VIOLENCE. /

Revenir en haut Aller en bas
Samih Scully
Samih Scully

Feuille de personnage
the first morning (samij) / mini 13e8298d6b883321e666c4befa8543c3 : Toujours défoncé + des traces de piqures sur les bras + une longue cicatrice du flanc jusqu'à la colonne + trèfle irlandais tatoué sur l'épaule gauche + porte toujours un hoodie noir + cohabite avec deux autres personnalités
papi pédo
Messages / : 1626
pseudo / : fitotime
crédits / : miserunt (avatar) _ pinterest (images) _ grandson + muse (textes)
[ YOU CAME TO ME LIKE A LITTLE CHILD
I BROUGHT YOU UP, FED YOU
AND GAVE YOU ALL OF MY TIME
]


the first morning (samij) / mini B9f6632c837661c2c00bdb63cddf6e4f

The kid has got a darkside
Best believe it
Push too far you'll see
The kid has got a darkside
That you don't wanna meet at all
La la la la la


_________________________

the first morning (samij) / mini 247949clubsuzy

Points / : 100
avatar / : rami malek
âge / : 26
statut / : célibataire
quartier / : delray _ maison abandonnée, maison fantôme au milieu d'un grand terrain vague avec le reste de la smala.
Voir le profil de l'utilisateur http://crocodilegames.forumactif.com/t364-samih-scully#4370 http://crocodilegames.forumactif.com/t363-samih-scully http://crocodilegames.forumactif.com/t316-samih

the first morning (samij) / mini Empty
MessageSujet: Re: the first morning (samij) / mini   the first morning (samij) / mini EmptyLun 2 Mar - 12:08

Vacarme. Elle pensait pas qu’il serait si énervé. Il crie, trop fort. Elle entend même plus JJ. Elle veut l’aider. Elle peut pas. La migraine est trop forte. Il l’a laissé surgir, mais il peut très bien en décider autrement. Il est du genre à vouloir les laisser s’exprimer, mais là elle est allée trop loin, trop vite. Elle se fait enguirlander comme une gamine par son père. Aïe, ça fait mal. Elle lance des coups d’œil partout. En haut, en bas, sur les côtés. Elle sait pas pourquoi, mais elle le fait. Il gueule, il gueule, il gueule. Ça déraille, tout déraille. Prise sur le fait, gamine punie. Elle se fait tordre de l’intérieur. Oh ! Aide-moi putain. Elle veut l’aider mais elle peut pas. Elle recule même de quelques pas sans qu’elle n’ait vraiment contrôler ce mouvement. Putain, m’engueule pas. C’est bon, je fais ce que je veux. T’ES ALLÉE TROP LOIN PUTAIN DE MERDE, TU NOUS FOUS DANS LA MERDE, DANS LA MERDE PUTAIN ! Mais non, y a pas de merde, y a pas d’embrouille, vas-y, t’énerve pas comme ça. Et JJ gueule encore à côté. J'saigne encore, faut que tu règles ça avant que j'me vide totalement. Elle capte JJ comme de très loin, elle lui lance un regard apeuré. Elle se plaque contre la porte de la salle de bain, ferme les yeux de toutes ses forces. Elle a besoin d’aide elle aussi, mais il n’entend pas le flot d’injures qu’elle se prend dans la tête. Faut que j’l’aide. RIEN À BRANLER PUTAIN DE MERDE, J’LE BUTE DE MES MAINS S’IL FAUT. ET TOI J’PEUX T’ASSURER QUE TU VAS PAYER CHER. Mais t’énerve pas, arrête, calme toi, t’empire le truc là. J’EMPIRE LE TRUC ? J’EMPIRE LE TRUC ? ET SI SAM IL DÉCOUVRE ON FAIT QUOI HEIN ? Mais on a rien fait, putain, quasi rien, c’est bon. Mais c’est déjà trop. Putain elle se fait chier à la gueule. Ça l’énerve, et ça lui fait peur en même temps. Elle voudrait juste être tranquille, mais l’autre, il la laisse jamais tranquille vraiment. Foutu con, putain de merde. Son rythme cardiaque s’accélère elle se plaque les deux mains sur ses tempes, tente de mettre de l’ordre. Quand ses yeux s’ouvrent à nouveau, JJ la fixe mal en point. Elle veut l’aider mais elle peut pas bouger. Quoi ? Qu'est-ce qui a ? JJ aussi, il est pas content. Putain tout est gâché. Elle en a marre. Elle est pas bien. Il est pas content… Qu’elle lâche d’une petite voix.

Et puis BAM. la claque qu’elle se prend lui met le feu à la joue. D’un point de vue extérieur elle se l’ait collée toute seule. Mais elle sent bien que l’autre y a mis toutes ses forces. Voilà qu’elle se met à chialer. LA PUTAIN DE TA RACE TU LE FERMES. Elle l’a jamais vu si remonté. Merde, merde, merde. Elle se recroqueville dans le coin, toujours contre la morte. J’ai pas l’droit, il veut pas que j’sois là. J’suis désolée JJ. Qu’elle articule d’une petite voix étranglée. Elle veut l’aider, elle veut courir à son secours mais elle est tétanisée. Laisse-moi juste lui refaire le pansement, t’façon Sam le fera si c’est pas moi. Mais il veut rien entendre, elle a dépassé les bornes, outrepassé sa confiance. Elle va payer cher. Fallait qu’il s’en mêle, après faut savoir ce qu’il veut. Foutre la merde dans la tête de Sam, ou garder le contrôle. Elle croyait qu’on faisait bien ce qu’on voulait que Sam avait pas à faire chier. Maintenant ils sont trois à penser à l’inverse. Tout ce qu’elle voulait, c’était un moment avec JJ. Elle ferme les yeux fort, fort, trop fort. Ça lui donne le tournis.

_________________

tu crois aux fantômes, toi ?
moi je pense que c'est nous les fantômes. c'est juste qu'on ne le sait pas.
Revenir en haut Aller en bas
JJ O'Reilly
JJ O'Reilly
branlez-moi
bolossage du staff / : the first morning (samij) / mini 3c05863d2414b8a3e6bfb62983da31b3
Messages / : 931
pseudo / : miserunt (mathie)
crédits / : miserunt (avatar), moonschild (signature), pinterest + moi (image profil), moi (icon)
the first morning (samij) / mini KUH7uqZv_o

- - DÉGUISÉ EN ÊTRE HUMAIN,
POUR UN SEMBLANT D’HUMANITÉ.


[ ON S'RACONTERA NOS MALHEURS
ET ON FERA SEMBLANT D'SE COMPRENDRE
]


Points / : 100
avatar / : yuri pleskun
âge / : 23 ans
statut / : pas bon pour toi.
quartier / : delray, dans une vieille baraque immense avec les kids (et un enfoiré de raton laveur), sûrement qu'elle était belle autrefois cette bâtisse, mais aujourd'hui elle tombe en ruine, le toit prend l'eau et y a des trous dans le plancher. mais qu'importe, les propriétaires ont fuit en laissant la plupart des meubles, alors c'est parfait.
Voir le profil de l'utilisateur http://crocodilegames.forumactif.com/t351-jj-o-reilly http://crocodilegames.forumactif.com/t370-jj-o-reilly http://crocodilegames.forumactif.com/t314-don-t-let-me-be-misunderstood#3270

the first morning (samij) / mini Empty
MessageSujet: Re: the first morning (samij) / mini   the first morning (samij) / mini EmptyLun 2 Mar - 12:45

Ok, y a clairement un gros problème et je commence à l'entrevoir doucement. Je déglutis, pas vraiment serein. Très vite, elle confirme mes doutes. — Il est pas content… Je devine qu'elle parle de l'autre et pas de Sam et ça me soulage - à moitié seulement. Mais je n'ai même pas le temps d'intégrer l'information et d'en faire quoi que ce soit, parce qu'elle se retourne une violente claque. Je sursaute et me redresse, stupéfait. — WOH ! Ça va pas ?! La colère est montée d'un coup. Y a Sam dans ce corps, étouffé quelque part par les deux autres et ça me met hors de moi qu'ils puissent lui faire ça. Je prends sur moi, outrepasse la douleur qui me tord le ventre et m'agrippe au rebord de la baignoire pour essayer de me relever. Je glisse, me rate à plusieurs reprises, je fous du sang partout sur l'émail dégueulasse mais je parviens finalement à me mettre debout. Je commence à en avoir ras le cul de ses conneries - à l'autre. Faut toujours qu'il gâche tout. Elle s'est mise à chialer et c'est perturbant. A nouveau, je peine à la dissocier de Sam et l'idée qu'il puisse chialer me fout dans une rage folle. Je voudrais pouvoir plonger dans sa tête afin d'affronter cet enfoiré et de le faire disparaitre définitivement du paysage. — J’ai pas l’droit, il veut pas que j’sois là. J’suis désolée JJ.Il commence à m'faire chier c'lui là. Que je marmonne. Elle est prostrée contre la porte, les yeux fermées, livrant une bataille interne dont j'ignore tout. J'ai réussi à m'extirper de la baignoire, j'avance difficilement jusqu'à elle. Je me laisse à moitié tomber sur elle, pour la forcer un peu à réagir. Haletant, ma main droite vient se poser sur sa joue et mon front contre le sien. Je cherche son regard, pour qu'elle se concentre sur moi plutôt que sur l'autre. — Hey, hey, Eabha, écoute moi. R'garde moi. Je peine un peu à parler, la douleur commence à me donner le tournis, mais je tiens bon. — C'est pas à lui de décider, si tu lui laisses trop d'espace il va t'bouffer. Te laisse pas faire. Je déglutis, cherche un moyen de la convaincre de se battre. — Me laisse pas. J'ai b'soin de toi, ok ? Mon pouce caresse sa joue, j'ai les jambes qui commencent à flageoler, je m'accroche tant bien que mal. — Il a pas l'droit de décider de ce que tu fais, t'es une personne à part entière, pas vrai ? Hein ? Donc t'es indépendante, tu fais c'que tu veux, c'est ça ? Mon souffle irrégulier s'écrase par intermittence sur son visage, une partie de moi cherche Sam dans ses yeux, parce que là tout de suite, c'est surtout de lui dont j'ai besoin. Mais je me garde bien de lui dire. — Il va m'faire du mal lui, tu l'sais très bien. Si ça arrive, ce s'ra d'ta faute Eabha. Un peu de chantage pour la touche finale, ça fait toujours son petit effet.

_________________


/ ET JE PENSE QUE SI LA VIE NE M'DONNE PAS TOUT C'QUE J'LUI DEMANDE, J'PASSERAI PAR LA VIOLENCE. /

Revenir en haut Aller en bas
Samih Scully
Samih Scully

Feuille de personnage
the first morning (samij) / mini 13e8298d6b883321e666c4befa8543c3 : Toujours défoncé + des traces de piqures sur les bras + une longue cicatrice du flanc jusqu'à la colonne + trèfle irlandais tatoué sur l'épaule gauche + porte toujours un hoodie noir + cohabite avec deux autres personnalités
papi pédo
Messages / : 1626
pseudo / : fitotime
crédits / : miserunt (avatar) _ pinterest (images) _ grandson + muse (textes)
[ YOU CAME TO ME LIKE A LITTLE CHILD
I BROUGHT YOU UP, FED YOU
AND GAVE YOU ALL OF MY TIME
]


the first morning (samij) / mini B9f6632c837661c2c00bdb63cddf6e4f

The kid has got a darkside
Best believe it
Push too far you'll see
The kid has got a darkside
That you don't wanna meet at all
La la la la la


_________________________

the first morning (samij) / mini 247949clubsuzy

Points / : 100
avatar / : rami malek
âge / : 26
statut / : célibataire
quartier / : delray _ maison abandonnée, maison fantôme au milieu d'un grand terrain vague avec le reste de la smala.
Voir le profil de l'utilisateur http://crocodilegames.forumactif.com/t364-samih-scully#4370 http://crocodilegames.forumactif.com/t363-samih-scully http://crocodilegames.forumactif.com/t316-samih

the first morning (samij) / mini Empty
MessageSujet: Re: the first morning (samij) / mini   the first morning (samij) / mini EmptyLun 2 Mar - 13:56

Elle sombre dans un vortex effrayant, elle se sent s’éloigner de la réalité être happée par le néant. Elle veut pas, elle veut pas. Et puis, comme un hameçon qui viendrait la tirer des abysses effrayantes, les mains de JJ sur sa peau, sa voix qui perce les ténèbres. Hey, hey, Eabha, écoute moi. R'garde moi. Elle ouvre les yeux d’un coup sec, enfin maitre de ses mouvements. Et le front de JJ contre le sien est comme un coup de poing dans le figure de l’autre. C'est pas à lui de décider, si tu lui laisses trop d'espace il va t'bouffer. Te laisse pas faire. Les cris se répondent, ceux de l’autre et ceux de JJ. Mais Eabha ne regarde que JJ, les yeux écarquillées, elle tient difficilement le coup. Mais ça marche, JJ héros qui viendrait la délivrer de ce dragon qui lui brûle les entrailles. Sa respiration est courte, mais enfin les cris de l’autre semblent s’étouffer, petit à petit, être contenu par quelque chose de plus fort. Me laisse pas. J'ai b'soin de toi, ok ? L’une de ses mains vient agripper le bras de JJ pour le sentir bien là. Son regard déborde d’un amour qu’elle n’arrive pas à contenir, d’une reconnaissance sans limite d’une envie de le prendre contre elle et de le serrer jusqu’à ce qu’ils en crèvent. Elle acquiesce difficilement car tous ses muscles sont crispés, étirés, au centre d’une bataille de contrôle qu’elle peine à gagner. Les cris continuent mais ils s’éloignent de plus en plus, et tant pis si elle doit payer au centuple quelques minutes de sursis. Elle sait bien que l’autre a toujours gain de cause, qu’il finit toujours par gagner. De toute façon, c’est lui qui gère et elle n’oserait pas remettre ça en cause. Mais elle veut juste quelques minutes de plus. Juste pour le soigner. JJ a l’air de souffrir le martyre putain. Il a pas l'droit de décider de ce que tu fais, t'es une personne à part entière, pas vrai ? Hein ? Donc t'es indépendante, tu fais c'que tu veux, c'est ça ? Elle acquiesce, reprend un peu de consistance et se replace comme pour trouver une position un peu plus confortable. Elle enroule ses mains autour de la nuque de JJ, inspire profondément pour se calmer, reprendre le contrôle comme JJ lui ordonne de le faire, plus ou moins. Il va m'faire du mal lui, tu l'sais très bien. Si ça arrive, ce s'ra d'ta faute Eabha. Non ! Qu’elle s’étrangle enfin. J’le laisserais jamais te faire du mal ! Qu’elle assène un peu plus fort, reprenant peu à peu le contrôle de la situation. Elle se redresse et fond totalement dans les bras de JJ pour le serrer contre elle. Elle a à nouveau le contrôle de la situation, de ses membres, et même si sa joue fait encore mal, ce n’est rien comparée à la peur qu’elle a qu’on s’en prenne à JJ. L’enlaçade ne dure qu’une seconde, le temps pour elle de chouiner à l’oreille de JJ : Merci, merci, merci ! Je suis désolée, j’pensais pas qu’il s’énerverait comme ça ! Elle pense pas bien, elle pense de traviole de toute façon. Toute cette situation est bancale mais JJ est sa seule inquiétude. Elle se recule un moment, reposant son dos contre la porte. Elle regarde JJ avec cette intensité adolescente. Elle essuie quelques larmes d’un revers de main et puis son regard est attrapé par le rouge qui a souillé sa robe de chambre - celle de Daire - et qui s’écoule de la plaie sanguinolente. Attends, je m’occupe de toi. Elle renifle, encore un peu vaseuse. Elle se décale pour laisser JJ prendre sa place contre la porte. Elle s’aide du lavabo pour se redresser, pas encore totalement remise. Elle est comme engourdie, et y a des tensions dans tout son corps, des coups d’électricité qui lui remonte dans la nuque, dans le dos. Elle a les sourcils froncés et elle cherche la trousse de secours. Elle se dépêche, car elle sait pas combien de temps ça va durer. Là elle se met à genoux à côté de JJ et elle appuie une compresse imbibée de désinfectant contre sa plaie. Même s’ils sont contre nous, moi j’sais que t’as besoin de moi, et puis j’te laisserais pas tomber, jamais t’entends ? Je m’en fiche de ce qu’il dit, j’reviendrais et on pourra être ensemble. Sa voix est un peu chevrotante, comme une gamine en pleine crise de larme, privée de sortie. C’est un peu le cas. Elle se dépêche de désinfecter la plaie, l’essuie, attrape un pansement. Toi non plus tu me laisseras pas tomber, pas vrai ? Elle veut pas redevenir invisible, elle veut pas que ça soit juste une fois, comme ça. Elle veut qu’il l’aime autant qu’elle l’aime. Elle veut qu’il l’aime plus qu’il aime les autres. Plus qu’il n’aime Sam.

_________________

tu crois aux fantômes, toi ?
moi je pense que c'est nous les fantômes. c'est juste qu'on ne le sait pas.
Revenir en haut Aller en bas
 
the first morning (samij) / mini
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
C R O C O D I L E / G A M E S :: hors-jeu / :: version huit :: les rps-
Sauter vers: