Partagez
 

  delirium ; elena [intrigue]

Aller en bas 
AuteurMessage
Kassidy Lee
Kassidy Lee

Feuille de personnage
 delirium ; elena [intrigue] 13e8298d6b883321e666c4befa8543c3 : Cascade de cheveux jusqu'aux reins, impact de balle cicatrisé à l'épaule gauche.
- Whisper in my ear -
bolossage du staff / :  delirium ; elena [intrigue] DHTwfRY7_o
Messages / : 476
pseudo / : Snegur0chka
crédits / : miserunt (av) + heresy (sign) + pinterest (img) + moi (gif)
L'élixir de ta bouche,
Où l'amour se p a v a n e.




 delirium ; elena [intrigue] 1b7b5c35e0d935e09e9ed7555abb0ccf

Spoiler:
 

Points / : 46
avatar / : Jess Maybury
âge / : Vingt-trois ans.
statut / : Dangereuse.
quartier / : Rez-de-chaussée, Krainz Woods. Les murs sentent un peu l'acrylique. L'appartement a été rénové récemment et il n'a pas encore vraiment d'âme.
Voir le profil de l'utilisateur http://crocodilegames.forumactif.com/t1222-kassidy-lee http://crocodilegames.forumactif.com/t1223-kassidy-lee http://crocodilegames.forumactif.com/t1216-the-love-witch

 delirium ; elena [intrigue] Empty
MessageSujet: delirium ; elena [intrigue]    delirium ; elena [intrigue] EmptyMer 29 Jan - 22:08

Elle a toujours aimé les babioles brillantes, petite pie voleuse sautillante. Alors il n’est pas vraiment surprenant qu’elle ait fini par se perdre dans les propositions offertes par Shadewood Manor, friande d'oracles et d’objets glauques. La clientèle ne la juge pas, et elle est libre de dépenser trop d’argent, trop vite. Lorsqu'elle ne paye pas pour qu'on lui prédise de l'amour, elle s'achète des choses pratiques.

Les sels de bain qu’elle s’est procuré la semaine dernière étaient par exemple tout bonnement divins. Elle a passé une bonne heure dans sa baignoire à flotter entre deux mondes, embaumée dans une rare sensation de bien-être, les cheveux alourdis par l’eau et les narines dilatées par des senteurs entêtantes.

C’était la première fois qu’elle se sentait bien chez elle depuis l'incident avec le cambrioleur.

Aujourd’hui, elle tente de grappiller un peu plus de cette sérénité volée. Elle est revenue du manoir avec une gerbe d’herbes odorantes à faire brûler. Kassidy n’a prêté qu’une attention distraite aux instructions, petite sorcière en herbe trop enthousiasmée par son nouvel ingrédient de potion.

La fumée qui monte dans les airs est opaque et dégage une odeur surprenante. Son nez se retrousse. Elle se perche sur un fauteuil de son salon, se demande s’il s’agit vraiment de plantes aromatiques. Mais elle n’est pas vraiment prête à admettre qu’elle ait pu se tromper, aussi vaque-t-elle à ses occupations en ignorant le nuage de plus en plus lourd qui pèse au-dessus de sa tête.

Et sur ses poumons.

Une demi-heure plus tard et elle se résout enfin à ouvrir une fenêtre. Kassidy inhale goulûment une lampée d’air frais. L’odeur qui imprègne son appartement pèse sur son crâne. Elle peut sentir que son pouls s’est accéléré et elle s’agite un peu nerveusement, se tord les mains. Une sorte d’anxiété lui monte à la tête, totalement différente de la relaxation qu’avaient provoqués les sels de bain.

Son corps lui semble lourd.
Et les murs se resserrent.
Le plancher se rapproche…

Kassidy titube. Elle s’empare de la poignée de sa porte d’entrée, pupilles dilatées, et erre dans son hall d’immeuble sans vraiment savoir où elle va. Elle n’a pas enfilé de manteau, mais elle ne sent pas le froid lorsqu’elle échoue sur le trottoir, hagarde.

Ses pensées s’emmêlent avec les sensations qui envahissent son corps. Elle a trop chaud, trop froid. Envie de s’asseoir, envie de courir. Sa bouche s’entrouvre bientôt parce que son cerveau ne peut contenir son flux de pensées incohérentes - elle cherche un nom, quelqu’un qui pourrait la sortir de là. Samih… Seven… Monsieur Greenberg… Greenberg… Samih… Saven… Semih… Greemivenberg…

Kassidy erre de longues minutes dans les rues. Les conducteurs qui évitent de la renverser poussent des cris exaspérés - encore une junkie complètement défoncée sur la chaussée.

La végétation devient de plus en plus envahissante. Une branche basse manque de la faire sursauter. Elle la contourne d’un pas malhabile, tombant nez à nez avec une femme brune.

Kassidy cille lentement. Elle tente de reculer d’un pas et tangue plus qu’elle ne s’agite, la bouche entrouverte sur son babillage. La seule part d’elle qui soit encore lucide a conscience qu’elle ne se sent pas bien et qu’elle a besoin d’aide, mais le reste est trop incohérent pour pouvoir la réclamer.

Sa paume s’abat lourdement sur l’épaule de l’inconnue.

« Le… De la fumée partout… »

Ses yeux s’écarquillent. Kassidy regarde alentour comme si elle cherchait quelqu’un ou quelque chose - son esprit est de nouveau obnubilé par Samih, Seven, Monsieur Greenberg.

« Ils ne sont pas là… Ils ne sont pas là… Il habite où ? »

Mais l’idée s’évapore aussi vite qu’elle est venue. Sa deuxième main tombe sur l’autre épaule de la jeune femme, qu’elle secoue comme un prunier. Ses propres yeux commencent à s’embuer. La panique monte.

« LA PLANTE EST MORTE ! » s’écrie-t-elle. Ses larmes coulent subitement à flots.

Quoi qu’elle veuille dire, c’est manifestement très émouvant, et elle a très envie de convaincre son interlocutrice de son importance.

_________________
WITCHCRAFTdelicate hearts,
diabolical minds.

Revenir en haut Aller en bas
Elena Popescu
Elena Popescu

Feuille de personnage
 delirium ; elena [intrigue] 13e8298d6b883321e666c4befa8543c3 : D'une délicatesse insurmontable qu'elle fait toujours preuve malgré l'étrangeté mis de côté, préservé. Et des regrets. De nombreux regrets à s'en cogner le crâne. Impossibilité de véritablement s'en sortir. Perfide qui a la drôle d'impression d'être minable. Elle est courageuse malgré tout. Elle avance, toujours, peu optimiste espérant ne jamais retomber dans ces filets. Elena, la véritable paumée. Talentueuse écorchée aux pensées saccagées. Condamnée à être d'une lâcheté sans répit. Pleurs interdites pour la poupée cendrée. #996699
abonnée absente
Messages / : 182
pseudo / : Lornae.
crédits / : Lo&old money.
 delirium ; elena [intrigue] 172748clubtattoo
Spoiler:
 

Points / : 23
avatar / : Scarlett Simoneit
âge / : vingt-sept années meurtries.
statut / : le cœur précieusement pris.
quartier / : à Delray. toujours dans sa caravane.
Voir le profil de l'utilisateur http://crocodilegames.forumactif.com/t865-elena-popescu#11897 http://crocodilegames.forumactif.com/t864-elena-popescu#11895 http://crocodilegames.forumactif.com/t852-aigle-luminescent

 delirium ; elena [intrigue] Empty
MessageSujet: Re: delirium ; elena [intrigue]    delirium ; elena [intrigue] EmptyVen 31 Jan - 20:03

Y a une tonne d'sujets dans l'plus profond d'ses pensées. Pourtant, comme d'habitude, faut qu'elle garde tout pour elle, qu'elle s'la ferme. Ouais, vaut mieux qu'elle s'taise. S'plaindre n'vaut rien. Tenter d'en parler à qui que ce soit ? C'laisser la possibilité à cette personne d'utiliser ce qu'elle lui a raconté pour la nuire et ainsi, triompher. D'toute façon, c'pas comme si elle traînait régulièrement ces temps-ci. C'pas non plus comme si elle avait fait un véritable retour en arrière. Jusqu'à maintenant, depuis son retour dans c't'endroit qu'elle pensait oublier un jour, elle fait en sorte d'se comporter comme elle aurait toujours dû le faire incluant toute interdiction d'drogues et toutes ces merdes qui l'ont fait tomber bien bas il y a de ça des années. Une addiction féroce. Une addiction cruelle qui a fait d'elle un détritus parmi d'autres. À un tel point qu'mis à part pour lui en foutre plein la gueule, elle n'semblait pas exister aux yeux des siens.

Ah, quelle époque. Epoque où, plutôt qu'éviter d'merder, ou du moins l'montrer, elle était fichue d'emmener son jeune frère. Putain d'époque où incapable d'être une sœur exemplaire, elle s'défonçait tandis qu'Seven n'se situait pas tant loin qu'ça. Bordel, qu'est-ce qu'elle a pu merder. Mais c'trop tard pour s'rattraper. Et ça, ça, elle l'a compris suite à l'arrivé d'son frère – ou plutôt celui qui lui a clairement dit qu'si elle osait s'ramener un jour, il la finirait, histoire d'être polie, chose qu'il a du mal à gérer - . Cette haine dans l'regard, cette rage dans les actes... Vraiment, elle sait qu'elle a commis des erreurs mais malheureusement, rien n'est changeable. Rien n's'efface. Encore moins quand ça a pris des mois. Encore moins lorsque ça a en a fait souffrir plus d'un. C'qui s'est produit s'est produit. Aucun retour en arrière n'est à espérer. Pas même à rêver.

Faut faire avec. Faut avancer, toujours sans jamais s'retourner. Et c'est d'ces futilités qu'elle s'contente. C'est à ça qu'elle réduit sa vie, ses prochaines années à tenir l'coup. Qui sait ce que réserve l'avenir. Qui sait si un jour y' aura d'l'amélioration. Qui sait si un jour, elle aura toujours autant d'force pour ne rien dire. Qui sait si un jour, les douleurs et peurs ne finiront pas par l'anéantir.

Y a d'la nouveauté dans l'coin. Suffit d'lire les quelques journaux – plutôt bouts déchirés d'journaux qui trainent constamment sur l'sol – pour l'savoir. Et curieuse comme pas deux, âme d'enfant à c'propos, Elena opte pour sortir d'sa caravane. La raison ? Simplement marcher et pourquoi pas, s'rendre là où il y a ces fameux faits d'actualité : visiter la boutique et tout l'reste. Mais comme l'hasard fait bien – mal – les choses, pour n'pas changer, voilà qu'une fille pose une main sur elle et une suivante. Bordel, il s'passe quoi, encore? Entre la course poursuite d'il y a quasi un mois et maintenant ça, sérieusement, des imprévus ça en fait beaucoup.

L'inconnue, en plus d'la tenir et d'l'agiter, semble être totalement à l'ouest. À la limite d'ne plus savoir qui elle est, où elle est et toute autre information basique. Putain. « Ow, ça va pas ? » qu'elle sort, lançant son regard bleuté en direction de cette fille vraiment mal en point. Si elle avait pu s'souvenir de l'état dans lequel elle était y a des années, c'serait comme s'regarder dans un miroir que d'voir cette personne achevée, défoncée, incapable d'prononcer n'serait-ce, qu'une putain d'phrase dans un français correct. La tenant à son tour pour lui éviter d'finir au sol, elle s'élance, n'préférant pas trop patienter. Pour vérifier, elle décide d'poser une simple question. « Qui ça ? De qui parles-tu ? » Et c'clair que la réponse ne risque pas d'l'enchanter.

« Désolée pour... la plante ?... » ouais, plante, à ce qu'elle dit, une plante est morte et vu sa façon d'Être, ça a l'air d'l'émouvoir. Or quitte à ne pas lui donner envie d'fuir, chose qui la ferait mal finir certainement, Elena préfère s'y mettre également.

_________________
AND CHERRY BURN.
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Kassidy Lee
Kassidy Lee

Feuille de personnage
 delirium ; elena [intrigue] 13e8298d6b883321e666c4befa8543c3 : Cascade de cheveux jusqu'aux reins, impact de balle cicatrisé à l'épaule gauche.
- Whisper in my ear -
bolossage du staff / :  delirium ; elena [intrigue] DHTwfRY7_o
Messages / : 476
pseudo / : Snegur0chka
crédits / : miserunt (av) + heresy (sign) + pinterest (img) + moi (gif)
L'élixir de ta bouche,
Où l'amour se p a v a n e.




 delirium ; elena [intrigue] 1b7b5c35e0d935e09e9ed7555abb0ccf

Spoiler:
 

Points / : 46
avatar / : Jess Maybury
âge / : Vingt-trois ans.
statut / : Dangereuse.
quartier / : Rez-de-chaussée, Krainz Woods. Les murs sentent un peu l'acrylique. L'appartement a été rénové récemment et il n'a pas encore vraiment d'âme.
Voir le profil de l'utilisateur http://crocodilegames.forumactif.com/t1222-kassidy-lee http://crocodilegames.forumactif.com/t1223-kassidy-lee http://crocodilegames.forumactif.com/t1216-the-love-witch

 delirium ; elena [intrigue] Empty
MessageSujet: Re: delirium ; elena [intrigue]    delirium ; elena [intrigue] EmptyLun 3 Fév - 14:07

Elle n’aime pas perdre le contrôle. Son rapport quotidien avec la réalité est déjà ténu, mais ce n’est pas intentionnel. Peu d’alcool, pas de drogue. Elle n’a de toute façon jamais acquis de goûts d’adulte, coincée dans un stade un peu infantile, quelque part dans la préadolescence. Les propagandes de la salle de classe sont rentrées dans sa tête : les substances illégales la transformeront en monstre, la perdront dans un enfer éveillé.

Comme celui qu’elle arpente actuellement, les yeux exorbités, la bouche entrouverte. Sa langue s’est empâtée, asséchée. Elle détache sa main d’une épaule et masse sa gorge pour tenter de la désembourber, ne parvient pas à se soulager. Ses ongles labourent finalement la peau. Striures rougies, pas assez virulentes pour faire perler le sang.

C’est une femme, ce qu’elle a devant elle. Yeux clairs, cheveux sombres. Kassidy la scrute. Ses traits sont incertains ; si elle détournait le regard, elle oublierait sa figure, fantasmerait peut-être un masque déformé. Elle tente de s’accrocher à sa présence, mais la paranoïa monte. Qu’est-ce qu’elle fait là, cette fille ? Où est-elle ? Pourquoi est-elle là ?

La main qui est restée sur son épaule la remue mollement, comme pour tenter de lui communiquer un peu de la détresse qui l’accable.

« Ow, ça va pas ? » Non, non, non. Ça, au moins, elle en a conscience. Kassidy secoue la tête. Ses longs cheveux noirs suivent le mouvement, lui tombent sur les yeux.

La jeune femme la tient pour éviter qu’elle ne s’écroule. Ses deux mains viennent l’agripper trop fort. Les ongles s’enfoncent dans ses vêtements. Elle tangue un peu. Le sol n’est pas très ferme. C’est comme si elle allait s’effondrer dans un gouffre.

« Qui ça ? De qui parles-tu ? » De qui ? Ses pensées jaillissent et s’évanouissent en même temps. Elle tient une bribe de nom, mais elle est incapable de visualiser l’homme auquel elle pense. Ses doigts pétrissent la chair dont elle s’est saisi comme pour tenter de masser les syllabes dans la peau. « Lui… Eux ? Il est méchant… Et il est parti… »

Samih ou Seven ? Peut-être les deux.

« Désolée pour... la plante ?... »

Quelle plante ? Kassidy a déjà oublié. Elle détache subitement ses paumes du corps de la jeune femme, chancelle, fait un pas en arrière. Ses pupilles dilatées boivent tout ce qui les entoure : une rue déserte, envahie par un peu de la végétation sauvage qui caractérise Delray. Les orties menacent de lui chatouiller les chevilles.

« Je dois y aller. » décrète-t-elle en déglutissant. Sa gorge est toujours aussi sèche. « Je dois demander de l’aide. »

Kassidy farfouille dans la poche arrière de son jean. Elle en sort son téléphone, qu’elle tente laborieusement de déverrouiller. Les chiffres se mélangent et elle ne se rappelle de toute façon pas de la combinaison.

Mauvais code. Une fois. Deux fois.
Trois fois.

L’appareil s’écrase au sol lorsqu’elle le lâche et rebondit contre l’asphalte en poussant un geignement métallique. Kassidy met les paumes autour de sa bouche pour que sa voix porte, hurle :

« À L’AIDE ! AU SECOURS ! »

(@Elena Popescu)

_________________
WITCHCRAFTdelicate hearts,
diabolical minds.

Revenir en haut Aller en bas
Elena Popescu
Elena Popescu

Feuille de personnage
 delirium ; elena [intrigue] 13e8298d6b883321e666c4befa8543c3 : D'une délicatesse insurmontable qu'elle fait toujours preuve malgré l'étrangeté mis de côté, préservé. Et des regrets. De nombreux regrets à s'en cogner le crâne. Impossibilité de véritablement s'en sortir. Perfide qui a la drôle d'impression d'être minable. Elle est courageuse malgré tout. Elle avance, toujours, peu optimiste espérant ne jamais retomber dans ces filets. Elena, la véritable paumée. Talentueuse écorchée aux pensées saccagées. Condamnée à être d'une lâcheté sans répit. Pleurs interdites pour la poupée cendrée. #996699
abonnée absente
Messages / : 182
pseudo / : Lornae.
crédits / : Lo&old money.
 delirium ; elena [intrigue] 172748clubtattoo
Spoiler:
 

Points / : 23
avatar / : Scarlett Simoneit
âge / : vingt-sept années meurtries.
statut / : le cœur précieusement pris.
quartier / : à Delray. toujours dans sa caravane.
Voir le profil de l'utilisateur http://crocodilegames.forumactif.com/t865-elena-popescu#11897 http://crocodilegames.forumactif.com/t864-elena-popescu#11895 http://crocodilegames.forumactif.com/t852-aigle-luminescent

 delirium ; elena [intrigue] Empty
MessageSujet: Re: delirium ; elena [intrigue]    delirium ; elena [intrigue] EmptySam 15 Fév - 14:22

Apparemment, plus ça va et pire c'est. Tandis qu'Elena tente de savoir ce qui a pu mettre cette fille dans un tel état, elle songe déjà à comment réagir. Faut surtout pas qu'elle lui donne envie d'déguerpir. Et sincèrement, non seulement la situation est difficile mais en plus de ça, n'la connaissant pas, elle ignore ce qui pourrait éviter une connerie voire plusieurs.

Alors, elle réfléchit sans la lâcher pour autant. Parce qu'ouais, elle capte qu'la fille tangue à moitié, pire qu'un bateau, à la limite d'chuter à tout instant. Elena c'pas l'genre à aider véritablement quelqu'un sur longue durée. Elle a tendance à rapidement s'barrer. Pourtant, c'pas c'qui lui traverse l'esprit.

C'comme si elle s'remémorait certains moments du passé. Moments qui ont eu l'don d'l'agacer et qui l'agacent toujours autant. Dès qu'celle-ci dit vouloir partir, elle sent qu'si elle la laisse faire, y aura de gros risques derrière. Et rien qu'ça, ça la pousse à la retenir. « Non. Tu restes ici. Et c'lui qu'est parti, qui qu'il puisse être, était un con. Rien n'plus ni moins. »

Enfin, lui tenant l'bras, parc'qu'autrement elle pourrait tenter d'vouloir courir et vu l'état, c'même pas la peine à envisager. Encore moins quand on sait qu'ici, des bagnoles qui passent y en a très peu mais pourtant, accostant facilement l'danger. « Vraiment, j'plaisante pas. Vaut mieux qu'tu restes ici. Tu vas partir, pour aller où ? T'vois pas ton état ? »

Elle réfléchit rapidement, parce qu'les conditions n'lui permettent pas plus de temps pour ça. Puis, peu sûre d'elle, s'met à avancer vers cette inconnue. Dès qu'elle capte qu'elle sort son téléphone, elle y jette un œil rapidement. Possible qu'son prénom y figure. Exact. « Kassidy, faut qu'tu m'suives maintenant. Et cesse de crier, ça n'sert à rien. C'un coin paumé, ici. À part les rares oisaux, personne n'va t'répondre. » Puis lui tenant le bras, tente tant bien que mal de l'amener là où elle songe à s'rendre. Y a des nouveautés par ici, y compris Shadewood Manor et elle s'doute bien qu'ça n'est pas spécialement sain, là-bas. « J't'emmène quelque part. Rien d'anormal, t'inquiète. Mais ça ira mieux, ensuite. »

Pour l'instant, Elena garde son calme, contrôle avec les paroles. Mais si Kassidy tente d'se barrer, faudra qu'elle fasse usage de la force, c'est-à-dire, la traîner s'il le faut, et ça, ça l'emmerderait certainement.

_________________
AND CHERRY BURN.
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Kassidy Lee
Kassidy Lee

Feuille de personnage
 delirium ; elena [intrigue] 13e8298d6b883321e666c4befa8543c3 : Cascade de cheveux jusqu'aux reins, impact de balle cicatrisé à l'épaule gauche.
- Whisper in my ear -
bolossage du staff / :  delirium ; elena [intrigue] DHTwfRY7_o
Messages / : 476
pseudo / : Snegur0chka
crédits / : miserunt (av) + heresy (sign) + pinterest (img) + moi (gif)
L'élixir de ta bouche,
Où l'amour se p a v a n e.




 delirium ; elena [intrigue] 1b7b5c35e0d935e09e9ed7555abb0ccf

Spoiler:
 

Points / : 46
avatar / : Jess Maybury
âge / : Vingt-trois ans.
statut / : Dangereuse.
quartier / : Rez-de-chaussée, Krainz Woods. Les murs sentent un peu l'acrylique. L'appartement a été rénové récemment et il n'a pas encore vraiment d'âme.
Voir le profil de l'utilisateur http://crocodilegames.forumactif.com/t1222-kassidy-lee http://crocodilegames.forumactif.com/t1223-kassidy-lee http://crocodilegames.forumactif.com/t1216-the-love-witch

 delirium ; elena [intrigue] Empty
MessageSujet: Re: delirium ; elena [intrigue]    delirium ; elena [intrigue] EmptyDim 16 Fév - 15:07


« Non. Tu restes ici. Et c'lui qu'est parti, qui qu'il puisse être, était un con. Rien n'plus ni moins. »

Celui qui est parti.

Qui est parti ? Le garçon du Bloc avec les sourires plein de foi. Le garçon qui s’est extirpé de sa vie sans expliquer pourquoi. Le garçon sous le pont qui fait les poches aux hommes sans toit. Kassidy inspire, expire. Le visage de celui qui occupe ses pensées flotte devant ses yeux, au moins aussi tangible pour son esprit embrouillé que celui de la jeune femme. Sa langue s’empêtre un peu avec les syllabes, mais elle parvient finalement à articuler, pâteuse : « C’est vrai que Seven est pas gentil… »

Et ça lui fait curieusement du bien de l’avouer, même si les circonstances sont absurdes.

L’inconnue lui tient le bras. Kassidy rive des yeux paniqués sur cette main qui l’enserre, esquisse un mouvement un peu faible de balancier. Elle a envie de se détacher, envie de suivre docilement. Son cerveau ne parvient pas à trancher sur la démarche à suivre, tour à tour plongé dans la paranoïa et l’indifférence. Elle a l’impression d’encore sentir l’odeur de la fumée dans son appartement. Un parfum entêtant mais désagréable, qui imprègne tout, jusqu’à l’os, l’âme…

« Vraiment, j'plaisante pas. Vaut mieux qu'tu restes ici. Tu vas partir, pour aller où ? T'vois pas ton état ? »

« Où ? » qu’elle répète comme pour comprendre le mot. Ses yeux s’égarent dans la jungle urbaine qui les entourent. Où devrait-elle aller ? D’où vient le problème ?

Son téléphone tombe. Elle ne ramasse pas les débris, préfère hurler à la place. Ses appels à l’aide dérangent quelques pigeons qui disparaissent dans un glissement d’ailes et un gloussement de gosier. La voix de l’autre femme coupe le silence qui vient de naître.

« Kassidy, faut qu'tu m'suives maintenant. Et cesse de crier, ça n'sert à rien. C'un coin paumé, ici. À part les rares oisaux, personne n'va t'répondre. »

La paranoïa prend le dessus et piétine ce qui lui reste de raisonnable. Ses pupilles dilatées dévorent le visage inconnu, cherchent à comprendre. Elle bredouille finalement en tirant sur la main qui la tient pour se dégager : « C-comment tu connais mon nom ? Tu veux quoi ? Je veux… Je dois… T’es qui ? »

« J't'emmène quelque part. Rien d'anormal, t'inquiète. Mais ça ira mieux, ensuite. » Kassidy secoue la tête, s’arque-boute comme un chat qu’on tire vers la baignoire. Ses longs cheveux noirs cascadent sur sa figure, tombent sur son nez. Elle menace de griffer la main qui tient son bras. « Où ça ? Je dois aller à Shadewood Manor ! Je veux pas aller ailleurs ! Shadewood, tu m’entends ?! Y a la fumée là-bas ! »

Et elle fait un pas décidé dans la première direction qu’elle trouve, déterminée à traîner l’inconnue pour l’emmener où elle veut s’il le faut.

_________________
WITCHCRAFTdelicate hearts,
diabolical minds.

Revenir en haut Aller en bas
Elena Popescu
Elena Popescu

Feuille de personnage
 delirium ; elena [intrigue] 13e8298d6b883321e666c4befa8543c3 : D'une délicatesse insurmontable qu'elle fait toujours preuve malgré l'étrangeté mis de côté, préservé. Et des regrets. De nombreux regrets à s'en cogner le crâne. Impossibilité de véritablement s'en sortir. Perfide qui a la drôle d'impression d'être minable. Elle est courageuse malgré tout. Elle avance, toujours, peu optimiste espérant ne jamais retomber dans ces filets. Elena, la véritable paumée. Talentueuse écorchée aux pensées saccagées. Condamnée à être d'une lâcheté sans répit. Pleurs interdites pour la poupée cendrée. #996699
abonnée absente
Messages / : 182
pseudo / : Lornae.
crédits / : Lo&old money.
 delirium ; elena [intrigue] 172748clubtattoo
Spoiler:
 

Points / : 23
avatar / : Scarlett Simoneit
âge / : vingt-sept années meurtries.
statut / : le cœur précieusement pris.
quartier / : à Delray. toujours dans sa caravane.
Voir le profil de l'utilisateur http://crocodilegames.forumactif.com/t865-elena-popescu#11897 http://crocodilegames.forumactif.com/t864-elena-popescu#11895 http://crocodilegames.forumactif.com/t852-aigle-luminescent

 delirium ; elena [intrigue] Empty
MessageSujet: Re: delirium ; elena [intrigue]    delirium ; elena [intrigue] EmptyDim 16 Fév - 15:50

Après ces mots, Elena n'a qu'une hâte : parvenir à arriver au manoir. Parce qu'elle se doute que si Kassidy est dans un tel état, c'n'est pas pour avoir pris des pilules mais bel et bien parc'qu'y a eu une vente qu'elle soupçonne d'hallucinogène. Suffit d'voir les réactions depuis plus de dix minutes, d'l'entendre parler, d'la voir observer de temps à autre à droite et à gauche ainsi que d'la voir presque tanguer.

Elle la laisse un minimum souffler, lui répondre puis, dès qu'celle-ci lui parle de Seven, elle ressent quelque chose au plus profond d'elle. Quelque chose qui fait mal – frappant là où le ressenti est pesant, dans le cœur – alors qu'il le lui a clairement fait comprendre, il y a de ça quelques mois, qu'il ne voulait plus la voir – qu'elle était tout simplement devenue un fantôme à ses yeux, qu'elle aurait mieux fait de ne jamais revenir en ville, elle qui était partie durant des années durant. Seven, le petit-frère, l'unique membre de la famille qu'elle avait pu revoir après son départ, sans grand enthousiasme. Seven, le petit-frère qu'elle emportait constamment dans sa chute, passé qu'elle aurait préféré effacer à tout jamais. Petit-frère envers qui plus jamais, elle le savait, elle n'existerait.

Plus ou moins attristée d'un coup, Elena reprend malgré tout conscience. La situation est loin d'être réglable si elle perd également, alors elle se doit de garder la tête haute. Au moins pour la fille qu'elle ne connaît désormais que depuis quelques minutes. « C'pas le plus important, ça. » qu'elle répond à sa question, tentant de ne lui faire aucun mal, bien que celle-ci démontrant qu'elle désire être lâchée se montre compliquée à gérer. « Ecoute, j'ai pas l'temps pour ça. Faut qu'on y aille. » avec une voix assez ferme, parce qu'ça a le don de l'agacer d'devoir se préoccuper d'une personne inconnue. Alors pourquoi tu fais ça, Elena ? Pourquoi, plutôt que de laisser cette fille dans son propre bordel, tu viens à son secours? Personne n'a jamais tenté d'y venir au tiens, de secours.

« J'tiens pas à t'faire mal donc sois au moins à l'écoute, Kassidy. » qu'elle dit, pendant que celle-ci tente de sortir les griffes – tel un chat souhaitant s'échapper à tout moment « J'suis pas ici pour perdre mon temps. Tu m'remercieras plus tard, sûrement. Fais-moi confiance. J'répondrais à toutes les questions qu'tu poseras durant le chemin. » Et la voilà qu'elle réussit à lui griffer la main, tentant d'faire un pas n'importe où. « Putain. Tu comptes partir où, hein ? Parce que là, là, tu vas nul part. » Cette fois-ci, elle utilise la force, lui reprenant le bras. « Justement, on y va. Tu vas la voir ta fumée. Tu vas m'la montrer. » tout en l'emmenant, la tenant fermement. « Et tente pas d'me refaire ça, sinon, c'les flics qu'j'risque de devoir appeler. Et crois-moi, ils sont loin d'être à l'écoute et respectueux, eux. »

Direction ce putain de manoir dans lequel Elena prévoit de crier un bon coup, ce, que Kassidy fasse tout ou rien pour déguerpir. Elle ne la lâchera pas, peu importe ce qu'elle fera.

_________________
AND CHERRY BURN.
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Kassidy Lee
Kassidy Lee

Feuille de personnage
 delirium ; elena [intrigue] 13e8298d6b883321e666c4befa8543c3 : Cascade de cheveux jusqu'aux reins, impact de balle cicatrisé à l'épaule gauche.
- Whisper in my ear -
bolossage du staff / :  delirium ; elena [intrigue] DHTwfRY7_o
Messages / : 476
pseudo / : Snegur0chka
crédits / : miserunt (av) + heresy (sign) + pinterest (img) + moi (gif)
L'élixir de ta bouche,
Où l'amour se p a v a n e.




 delirium ; elena [intrigue] 1b7b5c35e0d935e09e9ed7555abb0ccf

Spoiler:
 

Points / : 46
avatar / : Jess Maybury
âge / : Vingt-trois ans.
statut / : Dangereuse.
quartier / : Rez-de-chaussée, Krainz Woods. Les murs sentent un peu l'acrylique. L'appartement a été rénové récemment et il n'a pas encore vraiment d'âme.
Voir le profil de l'utilisateur http://crocodilegames.forumactif.com/t1222-kassidy-lee http://crocodilegames.forumactif.com/t1223-kassidy-lee http://crocodilegames.forumactif.com/t1216-the-love-witch

 delirium ; elena [intrigue] Empty
MessageSujet: Re: delirium ; elena [intrigue]    delirium ; elena [intrigue] EmptyDim 16 Fév - 17:46


« C'pas le plus important, ça. » Les choses qui ont une importance capitale sont difficilement classées, à l’instant. Kassidy oscille entre la préoccupation et l’apathie, à moitié convaincue qu’elle évolue dans un cauchemar. Le fait que l’autre femme connaisse son nom lui semble très grave et elle s’agite physiquement pour le faire savoir, chat errant qui s’est accidentellement pris la patte dans un piège à renard. La nature demeure indifférente à son sort, contrairement à celle qui la retient. Peut-être lui veut-elle du bien, peut-être lui veut-elle du mal. Il est difficile de faire oeuvre de discernement lorsque des exhalaisons toxiques hantent les méandres du cerveau.

« Ecoute, j'ai pas l'temps pour ça. Faut qu'on y aille. » La fermeté de sa voix la ralentit quelques instants. Elle a l’habitude des voix féminines qui grondent trop fort, les craint comme la foudre. Kassidy fixe l’inconnue en cherchant à déterminer si elle est une quelconque figure d’autorité qu’elle devrait respecter. Mais ses traits demeurent désespérément étrangers et elle ne sait toujours pas où elles doivent aller. Si seulement elle avait son nom, ou la raison pour laquelle est est là, dans son cauchemar…

« J'tiens pas à t'faire mal donc sois au moins à l'écoute, Kassidy. » Encore ce ton de maîtresse d’école. Kassidy exhale, la bouche entrouverte. Elle tente de reprendre son souffle éparpillé à défaut de retrouver ses esprits. Sa température corporelle est encore montée et la transpiration perle entre ses deux clavicules, rosée artificielle. Elle a soif. « Mais je te connais pas… » qu’elle gémit une dernière fois sur un ton plaintif, les yeux mi-clos. Pourquoi doit-elle écouter une inconnue ? Et si elle l’emmenait dans un endroit dangereux ?

« J'suis pas ici pour perdre mon temps. Tu m'remercieras plus tard, sûrement. Fais-moi confiance. J'répondrais à toutes les questions qu'tu poseras durant le chemin. » Un reniflement d’enfant un peu humide. « Tu mens pas, hein ? Tu vas répondre à toutes mes questions ? J’en ai marre qu’on me réponde pas… »

Son calme apparent n’est qu’un artifice. Elle griffe la main qui la tient, tente de se dégager et de les emmener vers le manoir tant espéré. « Putain. Tu comptes partir où, hein ? Parce que là, là, tu vas nul part. » Nulle part ? Mais si. Le manoir doit être par là… Ou par là… Ici…

Kassidy tourbillonne sur elle-même. Les quatre points cardinaux se ressemblent tous, barrés par des fils électriques coupants.

L’autre femme lui reprend le bras. « Justement, on y va. Tu vas la voir ta fumée. Tu vas m'la montrer. »  L’espoir monte. « Ah oui ? Tu veux que je la montre ? Allons-y, alors ! » Et elle suit le mouvement comme elle peut, ralentie par le fait que la terre tangue sous ses pieds. « Et tente pas d'me refaire ça, sinon, c'les flics qu'j'risque de devoir appeler. Et crois-moi, ils sont loin d'être à l'écoute et respectueux, eux. »

Kassidy pouffe, incrédule. « Mais non, ils sont très gentils avec moi ! Ils écoutent pas… Les gens qui écoutent pas non plus. Et ils sont res... repectueux… Avec... »

Ses pensées s’effilochent au fur et à mesure qu’elle articule, incapable de tenir le fil bien longtemps. Sa tête dodeline et elle s’enfonce dans un silence presque reposant pendant quelques mètres, en profitant pour étudier le chemin qu’elles empruntent. Elles vont peut-être bien à Shadewood Manor, mais elle est absolument incapable de reconnaître la route dans son état. Ce dernier lui donne cependant une irrésistible envie de papoter.

« Tu t’appelles comment ? Pourquoi t’es là ? On va bien à Shadewood Manor ? Ils vont me rembourser, tu crois ? Je me sens pas bien… »

_________________
WITCHCRAFTdelicate hearts,
diabolical minds.

Revenir en haut Aller en bas
Elena Popescu
Elena Popescu

Feuille de personnage
 delirium ; elena [intrigue] 13e8298d6b883321e666c4befa8543c3 : D'une délicatesse insurmontable qu'elle fait toujours preuve malgré l'étrangeté mis de côté, préservé. Et des regrets. De nombreux regrets à s'en cogner le crâne. Impossibilité de véritablement s'en sortir. Perfide qui a la drôle d'impression d'être minable. Elle est courageuse malgré tout. Elle avance, toujours, peu optimiste espérant ne jamais retomber dans ces filets. Elena, la véritable paumée. Talentueuse écorchée aux pensées saccagées. Condamnée à être d'une lâcheté sans répit. Pleurs interdites pour la poupée cendrée. #996699
abonnée absente
Messages / : 182
pseudo / : Lornae.
crédits / : Lo&old money.
 delirium ; elena [intrigue] 172748clubtattoo
Spoiler:
 

Points / : 23
avatar / : Scarlett Simoneit
âge / : vingt-sept années meurtries.
statut / : le cœur précieusement pris.
quartier / : à Delray. toujours dans sa caravane.
Voir le profil de l'utilisateur http://crocodilegames.forumactif.com/t865-elena-popescu#11897 http://crocodilegames.forumactif.com/t864-elena-popescu#11895 http://crocodilegames.forumactif.com/t852-aigle-luminescent

 delirium ; elena [intrigue] Empty
MessageSujet: Re: delirium ; elena [intrigue]    delirium ; elena [intrigue] EmptyMer 19 Fév - 14:01

Un léger sourire s’fige sur son visage quand elle l’entend lui demander si elle ne lui ment pas. Elle aimerait lui répondre froidement, lui sortir un « tu crois que j’suis là juste pour t’emmener dans un endroit bien glauque ? j’ai l’air d’une folle alliée ? tu crois que j’passe mon fcking temps à vouloir te parler, tenter d’résoudre l’problème juste pour pouvoir plus facilement t’amadouer puis faire d’toi ce que j’voudrai ? t’es sérieuse ? » sauf que c’pas son genre. Ouais, c’pas son genre à Elena d’balancer mille et une paroles qu’elle pourrait regretter après. C’pas son genre d’s’en prendre à une inconnue tout comme c’pas son genre d’aider puis s’casser royalement après quelques minutes d’patience.

De plus, elle est consciente qu’si elle n’était pas dans un tel état, Kassidy n’serait pas totalement comme ça envers elle. Peut-être même qu’elle aurait déjà décidé d’se casser. Enfin, dans tous les cas, elle aurait réagi avec réflexion, sûrement. Puis, après tout, elle n’a pas tort quand elle dit qu’elle n’l’a connait pas. Qui serait-elle pour donner sa confiance si facilement, sérieusement ? C’est limite rassurant d’constater qu’elle n’a pas perdu toute sa tête. Au moins, si c’était un bouffon qu’elle aurait rencontré sur son chemin, y a moyen qu’elle ne l’aurait pas laissé faire tout ce dont il pouvait bien imaginer.

« Bien sûr que j’y répondrai, à tes questions. J’jure que mes intentions sont bonnes et non mauvaises. » qu’elle rétorque avant d’marmonner un « pas comme ce fichu manor » bien haineux.

Très gentils… Oui, oui, bien sûr qu’ils sont gentils les flics. Quoi que, ça dépend avec qui et pour quelles raisons. Souvent, ce n’sont qu’des p’tits ou gros cons. C’pourquoi elle opte pour le silence à c’sujet, avançant jusqu’à ce foutu Shadewood Manor of Shit, si elle pouvait s’permettre. « Elena. T’étais sur mon chemin et vu que j’suis solidaire, fallait bien qu’j’agisse. – quel mensonge toi qui est abonnée absente envers les tiens – Plus sérieusement, j’t’ai vu mal en point, ça m’a remémoré certains trucs, alors, plutôt que d’te laisser comme ça, j’ai préféré t’aider. D'autant plus qu'ici, y a de la mauvaise graine qui traîne. » puis, désormais toute proche, balance un « Oui, regarde. Juste devant toi. On y est. » retenant désormais le bras de Kassidy, afin d’s’assurer qu’elle n’parte pas en vrille. « Par contre, tu restes avec moi. On sait jamais. » La rembourser ? Sincèrement vu l’bordel dans lequel ils l’ont fichu, Elena n’pense pas à l’argent en priorité mais bel et bien à un moyen d’la sortir de là. Elle espère avant tout avoir des réponses à ses questions et n’manquera pas d’leur balancer ce à quoi elle pense à la gueule.

À peine entrent-elles qu’elle ressent une forte pression l’envahir. C’genre d’pression autant valable pour une canette balancée dans tous les sens avant qu’on l’ouvre et d’en foutre partout. « J’ai b’soin d’informations. » qu’elle réplique, une fois devant ce qui semble servir de comptoir.

_________________
AND CHERRY BURN.
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Kassidy Lee
Kassidy Lee

Feuille de personnage
 delirium ; elena [intrigue] 13e8298d6b883321e666c4befa8543c3 : Cascade de cheveux jusqu'aux reins, impact de balle cicatrisé à l'épaule gauche.
- Whisper in my ear -
bolossage du staff / :  delirium ; elena [intrigue] DHTwfRY7_o
Messages / : 476
pseudo / : Snegur0chka
crédits / : miserunt (av) + heresy (sign) + pinterest (img) + moi (gif)
L'élixir de ta bouche,
Où l'amour se p a v a n e.




 delirium ; elena [intrigue] 1b7b5c35e0d935e09e9ed7555abb0ccf

Spoiler:
 

Points / : 46
avatar / : Jess Maybury
âge / : Vingt-trois ans.
statut / : Dangereuse.
quartier / : Rez-de-chaussée, Krainz Woods. Les murs sentent un peu l'acrylique. L'appartement a été rénové récemment et il n'a pas encore vraiment d'âme.
Voir le profil de l'utilisateur http://crocodilegames.forumactif.com/t1222-kassidy-lee http://crocodilegames.forumactif.com/t1223-kassidy-lee http://crocodilegames.forumactif.com/t1216-the-love-witch

 delirium ; elena [intrigue] Empty
MessageSujet: Re: delirium ; elena [intrigue]    delirium ; elena [intrigue] EmptySam 22 Fév - 14:37

« Bien sûr que j’y répondrai, à tes questions. J’jure que mes intentions sont bonnes et non mauvaises. Pas comme ce fichu manor. » C’est suffisant pour son esprit embrouillé. Son pas s’allonge, sa posture se détend. Ses yeux flottent sans se fixer, incapables de se concentrer trop longtemps sur un détail. La route ressemble à un lacet infini qui ne tourne jamais en boucle. Il suffirait qu’elle fixe trop longtemps le bitume pour qu’un mal de mer monte, envahisse sa gorge.

Sa compagne d’infortune a le mérite de tenir ses promesses. Kassidy s’accroche aux flots de parole pour éviter la noyade. Elle cille lentement, digère les informations au ralenti.  « Elena. T’étais sur mon chemin et vu que j’suis solidaire, fallait bien qu’j’agisse. Plus sérieusement, j’t’ai vu mal en point, ça m’a remémoré certains trucs, alors, plutôt que d’te laisser comme ça, j’ai préféré t’aider. D'autant plus qu'ici, y a de la mauvaise graine qui traîne. » Un silence s’étire pendant qu’elle trie ses pensées, passe une main sur son front brûlant. Sa température n’a de cesse de monter, chuter. La crise dure déjà depuis de longues minutes et il n’est même pas certain qu’elle ait atteint son paroxysme.

« Elena… Elena… Tu t’appelles Elena… » Elle a beau répéter le nom, il n’est absolument pas certain qu’il s’imprime dans son esprit. Elena est peut-être destinée à devenir un souvenir brumeux, une réminiscence cauchemardesque.

« Remémoré quoi ? »

Elle n’a pas le temps de se concentrer sur la réponse. Elena lui intime de redresser la tête, ce qu’elle fait trop brusquement. Les hauteurs pointues du manoir se dressent sous leurs yeux, ruines bien entretenues d’une époque fastueuse. Detroit a été belle, il y a de cela longtemps - et on devine parfois ce lustre ancien sous la crasse et la brique effritée.

Des doigts se referment sur son bras. Kassidy trépigne comme un enfant devant la devanture de bonbons. Elle se lèche les lèvres, tente d’humecter sa peau parcheminée. « Par contre, tu restes avec moi. On sait jamais. »

« Mais j’y suis allée plein de fois ! Ils doivent me connaître, non ? »

Et qui pourrait la connaître sans l’aimer ?

L’odeur des lieux est particulière. Elle est ancienne, profondément ancrée dans la carcasse de la bâtisse. Les nombreux clients laissent leur parfum, mais Shadewood a sa propre senteur. Kassidy l’aspire avec des narines dilatées, jette un regard à gauche. L’exhibition des objets glauques tenterait presque son esprit enfumé, mais la main d’Elena l’empêche de se perdre parmi les foetus en bocaux. Elles se dirigent vers la droite, entrent dans l’ancienne cuisine. Kassidy y trottine d’un pas plus confiant, habituée aux lieux. Ses yeux se rivent sur la vieille dame qui les attend derrière le comptoir.

« REBONJOUR, LA PLANTE EST MORTE ! » déclame-t-elle lorsque Elena demande des renseignements. L’aïeule fronce le nez, mais Kassidy a déjà perdu le fil de ses pensées. Ses doigts se débarrassent patiemment de la main qui l’enserre et elle se détache de son chaperon pour tituber dans les allées, en quête de l’herbe qui l’a empoisonnée.

« AH ! » un doigt accusateur est brandi en direction d'un bouquet de plantes séchées. « C’est ça, Elena ! C’est sa faute ! » Et elle se retourne, triomphante, vers le comptoir. « Remboursez-moi, ça sent pas bon ! »

_________________
WITCHCRAFTdelicate hearts,
diabolical minds.

Revenir en haut Aller en bas
 
delirium ; elena [intrigue]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
C R O C O D I L E / G A M E S :: detroit / :: Delray-
Sauter vers: