Partagez
 

 (malcolm)

Aller en bas 
AuteurMessage
Malcolm Allen
Malcolm Allen

Feuille de personnage
(malcolm)  13e8298d6b883321e666c4befa8543c3 : Malcolm est sanguin, hyper impulsif. Il réagit au quart de tour et peut passer d'une émotion à une autre, totalement opposée en un rien de temps. + Malcolm a trois doigts tordus, séquelles d'une nuit de breakdown où il s'est explosé les mains contre le mur de sa chambre + Y a comme un odeur d'ammoniaque chez lui, dû au crack qu'il fume.
miss pleureuse 2020
bolossage du staff / : (malcolm)  TkFjHDV8_o
Messages / : 2155
pseudo / : fitotime
crédits / : miserunt (avatar) _ pinterest (profil/signa) _
(malcolm)  D116f56e8bc2aa6a5e4193b78a10059e

maybe I'm defective
or maybe I'm dumb
I'm sorry, so sorry for what I've done

_________________________

(malcolm)  247949clubsuzy

Points / : 102
avatar / : arón piper
âge / : 21 yo.
statut / : célibataire
quartier / : delray _ the com
Il squat l'un des petits studios disponibles. Les chiottes sont sur le pallier et la douche n'a pas d'eau chaude est est dans un coin de la pièce. Ca fait environ 12 m2, c'est moche, y a qu'un lit une place et deux places chauffantes de branchée. Il a pris celui-ci car c'est l'appartement voisin de Draxter.

Voir le profil de l'utilisateur http://crocodilegames.forumactif.com/t142-malcolm-allen http://crocodilegames.forumactif.com/t146-malcolm-allen http://crocodilegames.forumactif.com/t87-malcolm

(malcolm)  Empty
MessageSujet: (malcolm)    (malcolm)  EmptyVen 22 Mar - 15:25

malcolm allen_
“ i don't know why I have to scream_ ”
ft. arón piper

nom_ allen, difficile de les louper, trois blancs dans le quartier. le nom des hommes, du père et ses fils. Aliens, qu'on les appelait parfois, si bien que quand il entend ce mot, ça fait comme des décharges électriques. les Allens sont installés à north end et on a pas pu les ignorer. prénom_ il déteste son prénom, malcolm. Y a rien à en tirer il le trouve affreux. Aucun surnom n'a jamais vraiment subsisté jusqu'ici et ce n'est pas faut d'avoir essayé. Malcolm, reste Malcolm. âge_ il vient d'avoir 21 ans. Majorité absolue, même si ça fait déjà des années qu'il est le roi de la débrouille. nationalité_ américaine origine_ américaine pour autant qu'il sache. lieu de naissance_ le mobile-home familiale de delray. arrivée à détroit_ depuis toujours il traîne ses rues, faut croire qu'il n'a jamais quitté l'enceinte de la ville. Même paysage qu'il a vu se détériorer au fil des ans, les mêmes rues qu'il a foulé. Y a rien à faire de spécial à Détroit, y a rien à espérer. Et ces ruines vous démoralisent tellement que vous n'avez même pas l'envie de voir ailleurs. orientation sexuelle_ il aime les femmes depuis toujours. C'est un gamin en manque d'attention pathologique. Sa mère est morte trop jeune et il n'a jamais eu le temps de faire son Oedipe. Il aime être materné, il a besoin de la fusion totale. statut_ célibataire depuis peu. La rupture a été si brutale qu'il n'a pas eu le temps d'accuser le coup. Il est sonné, en colère. Il l'aimait comme une explosion, tout a cramé maintenant. occupation_ un peu de tout et de rien. Il file des coups de main à droite à gauche dans the com pour quelques billets. Mais c'est simplement la partie noble. Il a pris l'habitude avec son frère de cambrioler des boutiques et des appartements. Depuis l'adolescence il se faufile par les fenêtres. Au début c'était simplement pour piquer un jeu de PS4 ou des téléphone portable. Maintenant que les garçons ont tous les deux quitté le domicile familiale, les besoins sont plus grands. Ils font quatre à cinq braquage par mois, s'occupe de la revente des objets de valeur et du blanchiment d'argent ensuite. groupe_ crocos mauvaises graines. crédit_fitotime _ miserunt _ linkin park.

caractère_Y a des moments où tout s'embrase. Malcolm est un excité, un sanguin. Il explose, il sombre. Ça disjoncte en lui. A la merci de ses émotions en pagaille. Il est lacéré, comme un grand brûlé. Ça peut aller très vite. Il se transforme d'un coup. Tout est excessif chez lui. Ses angoisses et ses colères. Ses passions et ses rires. Malcolm est un vrai gentil, mais un putain de voyou. Un galérien, mais débrouillard. Il a le sens des réalités, l'esprit plutôt logique, un peu créatif. Il sait se démerder, il l'a toujours fait. Il s'adapte, il s'intège. Il est sociable, apprécié. On le prend vite en sympathie, c'est qu'un gosse après tout. Et pourtant il fait toujours les mauvais choix. Il prend les mauvais virages, il se trompe souvent. Il n'écoute que son cœur, rien que ça. Il réfléchit pas, il fonce. Gamin ouais. Gamin traumatisé, gamin abandonné. Enfant maltraité. C'est un putain de cliché. Pas différent d'un autre. L'histoire classique, les blessures aussi. Il a pissé au lit jusqu'à ses quatorze ans. Ses cauchemars le réveillent toujours dans des convulsions effrayantes. Les crises d'angoisses l'étranglent tous les soirs. Le pauvre gosse devient un délinquant. Puis toxico. Un tueur. C'est con hein.

_L'avis de ton perso sur détroit
Detroit est comme son foyer brisé. Cette ville a ce côté rassurant, parce qu'il en connaît toutes les rues. Il est habitué, les ruines qui l'entoure sont sa routine. Il est né dans le désert de Delray après la chute. Il est né au milieu de rien, dans un mobile-home qui contenait trois fois rien, par des parents qui n'avaient rien. Detroit est son début et sa fin. Il a joué parmi les fantômes qui hantent Delray. Après la mort de sa mère il a quitté le calme du no man's land pour le fougue de North End. Le sans limite des nuits agitées. Il a grandi, évolué, il s'est construit sur le beat de la jeunesse désabusée noire. Il faisait tâche parmi la communauté noir. Petit blanc dans une famille afro-américaine, avec ses soeurs d'une autre couleur que la sienne. Mais aussi paradoxal que ça puisse semblé, North End est là où il se sent le plus en sécurité. Detroit est sa seule horizon, il n'aspire à aucune autre. La ville a déteint sur lui si fort qu'il ne peut plus s'en détacher. Il se confond dans le paysage. Il ne fera rien pour reconstruire une ville encore plus brisée qu'il ne l'est. Il ne s'investit dans rien. Il se contente de se fondre dans la foule livrée à elle-même. Detroit peut bien brûler et lui avec, il s'en a rien à foutre.

_Recherche de liens
female (21) sa meilleure amie, plus que ça. elle est ancrée dans ses entrailles jusqu'au plus profond, gravée sur ses os, inscrites dans sa chaire. Ils se connaissent depuis le berceau, ils ont évolué chacun de leurs côtés, dans des directions opposées, et pourtant ils sont toujours collés à la glue. Possessifs, fusionnels, parfois trop. C'est pas sérieux, d'être aussi barrés. Y a jamais rien eu entre eux, mais ce qu'ils partagent est bien plus fort, plus solides.
fe/male (?) les cousin(e)s, la famille éloignée, celle du côté du père, qu'on hait, qu'on méprise, qui nous file des boutons, la branche pourrie, celle qui dégouline d'une violence sans pitié et de rancoeurs inavouées. La famille du côté de la mère, celle oubliée, celle qui nous a lâché, abandonné. Non assistance à personne en danger. Celle qui aurait dû, mais n'a pas fait. La branche fragile et endeuillée.
fe/male (20-30) l'enfant, l'héritier, la famille qu'il a flingué. Elle est la fille, il est le fils de sa victime, de Monsieur Henry. Celui que sa balle a traversé, celui qui est inconscient à l'hôpital depuis des semaines. Ils se sont croisés à l'hôpital, il a tenté de cacher la culpabilité qui dévorait ses yeux. Mais entre eux y a comme un malaise.

les anecdotes


01_ Il l'a regardé mourir. Il s'en souvient sans s'en souvenir. C'est comme être hanté, mais pas savoir par quoi. Une sale impression. Un cauchemar qu'on oublie tout de suite au réveil. Sa mère est morte. Veines coupées dans la baignoire. Il était là. Il regardait le sang couler le long de l'émail. Elle lui souriait paisiblement quand ses yeux se sont fermés. Il n'avait pas trois ans. À peine. Il sait plus ce qu'elle a dit avant. Sans doute de se taire, de rien dire. Malcolm est traumatisé par quelque chose qu'il ne se souvient qu'à moitié.

02_ L'histoire typique. Le père impulsif, froid et colérique. La mère soumise et battue. Ils s'étaient rencontrés très jeunes. Draxter, l'ainé est arrivé trop vite. Alors forcément le couple a disjoncté. Malcolm était le gamin pansement,ça marche jamais. Couple disfonctionnel. Draxter a le plus trinqué dans l'histoire. Il a l'âme d'un super héros, à défendre. Il s'en souvient lui. Et c'est par mimétisme que Malcolm a appris à détester leur père. Et parce qu'il les regarde de cette manière là. Celle du mec qu'à fait un truc de mal, et qui veut pas que ça se sache. Il marche sur des oeufs avec eux, autant qu'il veut être terrifiant. Les garçons connaissent le sale petit secret de leur père. Homme violent. Il a poussé sa femme au suicide. Tam ne l'a jamais vraiment su. Tam, c'est la 2e femme.

03_ Papa s'est retrouvé une nana bien trop vite. Sans doute qu'ils baisaient déjà avant le suicide. Tam était folle de lui. Ils se sont mariés quand c'est devenu difficile de cacher sa grossesse. Ca faisait déjà tâche qu'elle baise avec un redneck de Delray, un blanc parmi cette famille noire et fermée, alors un gamin illégitime, encore pire. Rozenn, Cheyenne, Berenice et Lolita. Sur le dernier, ils se sont pas loupés. Et voilà que Drax et Malcolm sont devenus les grands frères d'une vraie tribu. Mine de rien y a un genre de malaise. La différence est trop nette. Deux mecs, quatre filles. Pas la même couleur. Pas la même mère. Pas la même tragédie familiale. Le suicide de leur mère a permis leur naissance, a fondé leur famille. Les garçons et les filles on arrive pas à les associer. Les grands parents disaient toujours : allez, une photo tous ensemble. Et puis maintenant que les filles. Tout le temps, à chaque repas de famille. Les Allens sont une famille recomposée, mais c'est comme si le corps faisait un rejet. Quelque chose match pas.

04_ La mort de sa mère lui a collé à la peau toute sa vie, à Malcolm. Il en a fait des terreurs nocturnes, encore aujourd'hui. Il avait tous les symptômes du gamin traumatisé. Il a manqué d'attention, d'amour, il en a développé un besoin maladif. Il veut être le centre d'attention autant que ça ne l'angoisse. Sa belle-mère Tam a toujours été là d'une certaine manière. Elle a pris le rôle de mère pendant que Drax se la jouait modèle paternel. Tiraillé entre ces deux extrêmes. Quand Drax a quitté la maison, Malcolm en a eu le souffle coupé. Les semaines suivantes ont été horribles. Il a complètement pété un câble. À 14 piges il a ravagé leur chambre, il s'est lacéré la peau, tapé le crâne contre les murs. Il a été interné quelques semaines en hôpital. Mais Malcolm déteste comme son cerveau peut péter. Il déteste quand il ne contrôle plus rien, quand il est submergé. Il a détesté encore plus les cachets des médecins. Ils le plongent dans un océan trop profond, avec une pression énorme. Malcolm a honte autant qu'il a peur de cette fragilité explosive. Et il déteste le regard qu'on lui jette, comme s'il n'était qu'un taré, un disjoncté. Il devrait se faire suivre, mais il ne l'a jamais fait. Il assiste, parfois, a des groupes de paroles. Il est au fond de la salle, il n'y dit jamais rien.

05_ Nana c'est sa valeur sûre. Depuis le tout début de leur vie. Fille de la meilleure amie de sa mère, Nana a cette qualité d'être détestée par le père Allen, par Drax, par Nino, par tout l'entourage de Malcolm. Nana n'appartient qu'à lui. C'est comme s'ils étaient les deux seules personnes a être branchée sur le même réseau. Nana il l'a laissé prendre trop de place, il n'en reste plus assez pour les autres. Nana c'est sa priorité absolue. Une relation aussi toxique que primordiale. Il coulerait sans elle, comme une pierre dans l'océan. Il coulerait si profondément qu'il ne ressortirait jamais. Et pourtant, quand on met autant d'énergie à protéger une relation, la chute n'en est que plus douloureuse. Avec Nana c'est en dent de scie, parce qu'ils sont comme ça. Ils sont instables tous les deux. Chaque poussière fait bugger les rouages. Chaque fois qu'ils s'éloignent d'un pas, c'est le drame. Et faut croire qu'entre le berceau et leur vie mouvementé d'aujourd'hui, il est difficile de garder la même exclusivité. Nana n'a jamais supporté ses copines, à Malcolm, et inversement. Malcolm déteste tous les autres amis de Nana. Tout ce qu'elle fait sans l'inclure. Tout est a base d'une jalousie maladive et déplacée, d'une dépendance trop forte, et d'un amour inconditionnel.

06_ Nino, c'est comme la famille. Un frangin. C'est le père de son neveux. De cette descendance qui leur ait tombé dessus. Rozenn avait que 14 ans et elle n'était même pas faite. C'est Malcolm qui les a présenté. Nino, son best bro, son pote de basket, ce mec sympa, sûr de lui, fort. Nino, Malcolm s'en ait inspiré comme d'un grand frère, au moment où Drax n'avait plus tellement de temps à perdre avec lui. L'ironie veut que Nino soit le plus jeune. Et pourtant il a mis enceinte sa petite soeur. Le cataclysme que ça a créé, Malcolm ne l'a pas compris. Et peut-être bien qu'au fond, il a toujours un peu jalousé Nino. Un gosse, c'est l'engagement ultime, l'amour inconditionnel. Quoi qu'il arrive, vous compterez toujours pour la chaire de votre chaire. Mais ça c'est pas passé de cette manière. Papa a été dingue, vraiment dingue. Le coupable était tout désigné, peut-être bien que cette grossesse a été l'occasion qu'il attendait pour renié Malcolm. Sa faute, à lui. Sa faute d'avoir présenté la petite Rozenn a ce dégénéré. Malcolm a perdu sa famille et son meilleur ami au moment où Rozenn n'a plus réussi à cacher son gros ventre. Et depuis, c'est comme s'il avait été dépossédé de son nom de famille. Sans identité. Il a quitté North End pour s'échouer à Delray, aménager un petit coin au Com' à côté de chez Drax qui avait déserté un ou deux plus tôt. Le plus triste dans l'histoire, c'est que Malcolm en crève de pas faire partie de cette famille. Il en crève que Nino le déteste d'avoir abandonné sa soeur. Il en crève que Rozenn se fiche bien de savoir si Beni connaitra son oncle ou pas. Il a été viré si facilement de cette famille, ça le bouffe.  

07_ Ollie est arrivée après tout ça. Après le drame, après l'orage. Ils se sont chacun pris avec leurs blessures et ce passé qui continuait à les hanter. C'est la première fois qu'il a été amoureux, avec Ollie. Elle était un peu plus vieille, juste assez pour qu'il se sente protégé par son expérience et son recul. Juste assez pour qu'elle comprenne, qu'elle l'accepte. Malcolm, il a jamais su comment il avait fait pour séduire une bombe pareille. Il a jamais su pourquoi elle l'aimait aussi. Et pourtant, ils se sont aimés très fort, trop fort. Pendant un an. Pour la première fois de sa vie, il se sentait bien, vraiment bien. Pas assez en fait. Il a aimé Ollie en même temps qu'il a commencé le crack. Sans savoir si ça a un jour été lié. Le crack est arrivé par hasard, parce qu'on lui a proposé. Et quand on fume du crack, ça devient très vite une habitude. Les effets sont immédiats, assez dingues. Ca repeint tout le noir en couleur, ça remplace toute l'angoisse par une douce euphorie. Le problème majeur avec le crack - outre qu'à Détroit, c'est vraiment de la merde - c'est la descente. La descente est atroce, très violente. Et pour un angoissé comme Malcolm, vraiment contre indiqué. Le crack l'a retourné. Il a réussi à cacher ça des mois à Ollie. Il savait qu'avec son passé, elle voudrait jamais accepter ça. Elle pouvait accepter plein de truc, mais pas ça. Pas la drogue. Elle l'a quitté, bien sûr. Parce qu'on ne cache pas ça à sa copine pendant très longtemps.


Prénom / Pseudo_ suzie/fitotime.
Âge 24yo.
Pays / région / ville paris.
Autre(s) compte(s)_ aucun (pour le moment).
Comment as-tu connu le forum_ je l'ai créé (ça aide).

Tu fais quoi dans la vie ; marketeuse.
T'es déjà arrivé saoul(e) au bureau/à l'école_ eh oui
Plutôt ville ou campagne_ ville à 100 %, échappée de ma campagne originelle.
Si tu pouvais inviter qui tu veux à dîner (même mort), ce serait qui_ kurt cobain.
Ta phobie la plus étrange_ (moment vérité) j'ai peur des patates germées, genre phobiquement.
Les séries que tu aimes_ oula, plein ! game of thrones, this is us, sense8, la casa de papel, sons of anarchy, unreal, mr robot, breaking bad, how i met your mother, friends, freaks and geeks, plus récemment umbrella academy que j'ai adoré.
Quel est le film dont tu connais touts les répliques par cœur_ alors, bizarrement je peux réciter de A à Z pirates des caraïbes 2 (juste le 2e). mais mes films préférés ever : fight club, romeo + juliet, les star wars. plus récemment, a star is born c'est mon gros, gros coup de coeur.
Qu'est-ce que tu écoutes comme musique dans l'ensemble_ TOUT NIRVANA. plutôt rock, punk-rock mais en j'écoute énormément de choses différentes.
La chanson honteuse que tu adores_ genre quelques musiques de keen'v et jena lee qui me sont restées de mon adolescence.
Plutôt bouquin ou plutôt liseuse (ou fuck la lecture ?)_ livre totalement.
Est-ce que tu fangirl sur une célébrité en particulier_ kurt.
T'as déjà volé quelque chose ? si oui, quoi_ des strass décoratifs pour téléphone portable dans un magazine quand j'étais gamine. ce crime me hantera pour l'éternité.
Si tu ne pouvais manger plus qu'un seul plat pour le reste de ta vie, ce serait lequel_ j'dirais des pâtes.
Est-ce que tu fais du sport ou une activité_ lol, non.
T'es plutôt du matin ou du soir_ soir/nuit.
La sieste pour toi, c'est le bien ou le mal_ je déteste les siestes.
T'as des manies/habitudes alimentaires bizarres_ mon plat de référence c'est un bol de spécial k et un café.
Quel est le pire cadeau qu'on t'ai offert_ une graine de trèfle à 4 feuilles, l'enfer. j'ai tenté de faire pousser ce truc, il s'est jamais arrêté de pousser, genre vraiment jamais, la tige poussait à l'infini. Mon chat a essayé de le bouffer 2 fois, il a toujours survécu, j'ai paniqué.
Raconte-nous une blague_ ma blague de référence.
un mec rencontre un fantôme. ils discutent toute la journée, au matin le fantôme va se barrer, le mec le rattrape.
- vous avez oublié votre mouchoir.
- c'est pas mon mouchoir… c'est mon fils.

Revenir en haut Aller en bas
Malcolm Allen
Malcolm Allen

Feuille de personnage
(malcolm)  13e8298d6b883321e666c4befa8543c3 : Malcolm est sanguin, hyper impulsif. Il réagit au quart de tour et peut passer d'une émotion à une autre, totalement opposée en un rien de temps. + Malcolm a trois doigts tordus, séquelles d'une nuit de breakdown où il s'est explosé les mains contre le mur de sa chambre + Y a comme un odeur d'ammoniaque chez lui, dû au crack qu'il fume.
miss pleureuse 2020
bolossage du staff / : (malcolm)  TkFjHDV8_o
Messages / : 2155
pseudo / : fitotime
crédits / : miserunt (avatar) _ pinterest (profil/signa) _
(malcolm)  D116f56e8bc2aa6a5e4193b78a10059e

maybe I'm defective
or maybe I'm dumb
I'm sorry, so sorry for what I've done

_________________________

(malcolm)  247949clubsuzy

Points / : 102
avatar / : arón piper
âge / : 21 yo.
statut / : célibataire
quartier / : delray _ the com
Il squat l'un des petits studios disponibles. Les chiottes sont sur le pallier et la douche n'a pas d'eau chaude est est dans un coin de la pièce. Ca fait environ 12 m2, c'est moche, y a qu'un lit une place et deux places chauffantes de branchée. Il a pris celui-ci car c'est l'appartement voisin de Draxter.

Voir le profil de l'utilisateur http://crocodilegames.forumactif.com/t142-malcolm-allen http://crocodilegames.forumactif.com/t146-malcolm-allen http://crocodilegames.forumactif.com/t87-malcolm

(malcolm)  Empty
MessageSujet: Re: (malcolm)    (malcolm)  EmptyVen 22 Mar - 15:30

cette histoire me rend malade.
malade, j'ai mal à la tête
et j'aimerais casser la mienne
pour un peu mieux me sentir.


C’était une très longue nuit.

part one
Ollie ! Ollie ouvres-moi. S'il-te-plait. Je chouine une première fois. Mes pensées éclatent dans mon cerveau, rebondissent contre mon crâne. J'suis quasi-sûr de faire un AVC. Je ferme mes yeux du plus fort que je peux, jusqu'à ce que ça me file le tournis. Je frotte ma main contre le bois fatigué. D'un coup de sang je frappe avec ma paume si fort que le claquement fait vibrer tout mon bras. ouvre cette putain d'porte ! Je gueule cette fois, me tape le haut du front contre la porte. J'aimerais la défoncer par la seule force de mes pensées. Mes bras maigrichons peuvent pas la forcer à m'affronter. J'peux rien faire devant son silence. J'aurais préféré qu'elle hurle, qu'elle casse tout chez moi. Mais la seule chose qu'elle a fait c'est d'me fusiller avec ce r'gard-là. Impardonnable. Jamais elle me reparlera. Jamais, jamais, jamais. Déconne pas putain ! Je lâche dans un gémissement plaintif. Ça me tord le bide. Je vois flou à travers les larmes qui envahissement mes joues. Je chiale de rage d'être là. Et tout devient incontrôlable. On pourrait au moins en parler. Ma voix se brise sur la fin. Silence soudain parmi mon bordel. Y a des moments où c'est comme si tout d'effondrait sous mes pieds. Une chute lente et interminable. Angoissante. Je recule d'un pas, comme si ma vie dépendait de cette distance. Je me mord la lèvre, agrippe le bonnet que je porte de mes deux mains. Mon coeur qui tape, tellement fort que ça résonne. Un bruit assourdissant. Putain, putain, putain. Elle me pardonnera pas. Elle voudra plus jamais me voir. Ca y est c'est fini, foiré. Sursaut agressif. Je bondis sur la porte et tape de tout mon poing à côté du judas. Ollie-ouvre-cette-porte que j'articule en grognant. Mais rien, nada. Rien pour répondre à ma colère. Olivia explose souvent, Olivia à fleur de peau. J'suis pas habitué à son silence. Ça me fait enrager. Je frappe à nouveau dans le bois et recule en poussant un hurlement incontrôlé. J'comprends pas. Jamais je la laisserais à la porte. C'est quoi ? Une rupture. Ça peut pas être une rupture. La porte voisine s'ouvre. Un voisin passe la moitié de son corps. J'suis foudroyé par ce tapis de poils noirs. Eh, tu peux la fermer gamin ? Un rictus fait trembler le coin de mes lèvres. Excédé j'lève mon majeur, le voisin arque un sourcil et referme la porte derrière lui, en la claquant juste assez fort pour manifester son mécontentement. Le claquement sonore résonne pendant quelques secondes. D’un coup j’me sens vidé de mes forces. Assommé. Et pourtant mon coeur continue de battre trop fort, comme un coup de poing. Je tremble. Me retourne, m’adosse contre la porte. Je me laisse doucement glisser jusqu’à ce que j’heurte le sol. Je fais cogner mon crâne contre le bois. L’espace d’un instant, c’est comme si je la sentais, juste là. Comme si je pouvais l’entendre respirer, sans savoir si c’est mon imagination ou pas. Je me mets les deux mains contre les yeux. S’te-plait, laisse-moi t’expliquer. Que j’expire d’une voix faible. Le vibreur de mon vieux téléphone à clapet me sort de ma torpeur une seconde. Je tends la jambe sur le carrelage poussiéreux pour extirper le vieux machin. Sur l’écran extérieur les quatre lettres clignotent. DRAX. Fais chier. je chuchote, me mords la lèvre inférieure. Donne encore un coup de crâne contre la porte, comme un coup de pied au cul pour me pousser à bouger. Il est presque 23 h.

part two
J’ai eu l’impression de suffoquer pendant tout le trajet jusqu’à MexicanTown. Mon coeur s’est pas calmé. J’ai des sueurs froides. Je voudrais m’enfoncer dans le fond de la baignoire, poser la tête contre le mur, compter les carreaux au plafond. J’voudrais être au fond de mon lit, en boule sous ma vieille couette à carreaux. J’voudrais m’affaler sur le canapé, que la flamme du briquet lèche le verre de la pipe, entendre le craquement sec, avaler la fumée opaque. M’éclater le crâne avant qu’il n’explose de lui-même. Mais j’peux pas. Ils m’attendent. On avait dit 22 h 30. J’me gare en urgence, dans un crissement de pneus qui crispe Drax. J’le vois sauter d’un muret près de la boutique d’antiquaire qu’on vise. La rouquine est d’ailleurs contre la devanture, l’air agacé. Pendant que Drax fait des grands pas jusqu’à moi, j’essaies de calmer ma respiration saccadée. J’ouvre la boîte à gants, attrape mes gants et les enfile. Puis le flingue. Je le glisse dans mon pantalon et rabat mon sweat-shirt trop large par-dessus. Une longue inspiration, j’allais ouvrir la portière mais elle s’ouvre d’elle-même. Drax me récupère alors que j’allais m’écraser sur le sol. Putain de branleur ! On s’est tapé la route à pied j’te signale. Je bafouille des excuses en essayant de me tenir sur les pieds. Mais tout devient trop agressif. La lumière du lampadaire qui saute, le grincement de la portière que Drax claque derrière moi, la voix grave et autoritaire de mon frère. Qu’est-ce que tu foutais, hein ? Je fais quelques pas et me passe une main gantée derrière la nuque. Elle a dit qu’on était tranquille pour la nuit, non ? Que j’expire agacé. Ça plait pas à Drax quand je réponds. Il me donne un grand coup dans l’épaule qui manque de me faire tomber et me dépasse pour rejoindre la rousse. Je ferme les yeux, la paupière sautillante d’exaspération. J’arrive pas à réfléchir. Je sais même plus ce qu’on fout là. Elle, Dahlia, nous a dit que c’était un bon plan. Que y avait des trésors, beaucoup de liquide, des affaires pas nettes, pas de vidéo surveillance, pas d’alarme. Boutique vide pour la nuit. Monsieur Henry, c’est comme ça qu’on l’appelle, il a cette boutique depuis deux générations. On baisse les cagoules sur notre visage d’un même mouvement avant de passer les portes. Drax passe toujours en premier. Faire des casses, c’était son idée. C’est toujours l’idée de Drax de toute façon. C’est un genre de chef de meute, un loup. Il garde son arme au poing quand il balaie la boutique du regard. Rien à signaler. Dahlia avait raison : c’est vide et sans surveillance. On se regarde tous. Le plan est déjà établi. Daire et Drax se dirigent vers l’escalier en bois en fond de boutique. Parait que c’est là-haut qu’il y a les plus belles pièces. J’suis d’corvée de guet. Daire m’envoie quand même l’un de ses sacs je l’attrape et les regarde s’éloigner. Dès qu’ils ont disparu, j’pousse un long soupir. J’arrive plus à respirer avec cette cagoule. J’arrive plus à respirer tout court. Je sors le flingue de ma ceinture et me penche en avant. J’ai l’impression d’être coincé à cinquante mètres sous la pression de l’eau. L’air s’infiltre pas. Je fais de grands pas dans la boutique, à travers les rayonnages. j’bouscule un rayon, casse un vase. J’ai envie de m’arracher la peau. Faut que ça passe, faut que ça passe. Je remonte d'un coup sec, les mains et le flingue contre le front. Finalement, je le pose sur le comptoir-caisse retire un gant pour sortir mon téléphone portable. pas de nouvelle. Je l'enverrai bien balader contre le mur, le truc c'est que la dernière fois que c'est arrivé j'ai mis 2 semaines à m'en racheter un. Finalement je le pose à côté du flingue et me frotte vigoureusement les yeux.

Il se passe peut-être dix minutes.

Qu'est-ce que vous foutez là ? La voix chevrotante du vieux me fait sursauter, j'étouffe une insulte et recule d'un pas, j'heurte le comptoir, ma main cherche sur le comptoir mon flingue, il tombe par terre. Le vieux est figé une seconde, il profite que j'me baisse pour foncer sur moi. Merde, merde, fais chier putain. J'le pousse en arrière il se rétame sur le parquet. EH ! DRAX DESCEND. Que j'hurle sans réfléchir. Merde, non, pas de prénom. Merde. Putain fais chier. il rampe jusqu'à un tisonnier exposé dans un coin. Non putain. J'attrape le flingue, le met en joug. JOUE PAS AU CON OK ? La gachette tremble sous mon doigt. J'enlève la sécurité pour apporter plus de poids à ces mots que je comprends même pas. Il me regarde. On se regarde un long moment. Il doit avoir soixante piges. Il a le tisonnier dans une main. Ma respiration se saccade. Il entend mon frangin à l'étage. Je tourne la tête un quart de seconde. Un quart de seconde. Il bondit. Le coup de feu claque dans l'air si fort que ma respiration est coupée. J'ai déjà tiré avec un flingue. Plusieurs fois. Par contre, j'ai jamais tiré sur personne.

J'entends plus rien. Juste un sifflement dans mes oreilles. Mes jambes sont coupées. Je m'effondre sur le sol et lâche mon flingue. J'suis à 12 images par seconde, même pas. J'sens même pas Drax qui m'attrape par derrière, sous les bras pour me redresser. J'entends pas non plus Daire qui se met à criser, rassembler notre bordel. J'vois que lui et sillon qui lui tranche la tête. J'vois que le sang qui se répand par terre. J'articule des mots que personne n'entend. J'suis trainé à l'extérieur. Mon gant. Faut ramasser mon gant. Je l'ai laissé sur le comptoir. J'ai touché le comptoir. Mon ADN est partout. Mais personne n'entend, j'suis même pas sûr de l'avoir dit à haute voix. J'suis traîné à l'extérieur. Drax me porte littéralement d'un bras. Mes chevilles trainent sur le goudron. Je sens plus mes pieds. 10 images par seconde. Ça siffle toujours dans ma tête. Daire ouvre la portière arrière. Drax me jette sur la banquette. Ils montent à l'avant. Ils s'engueulent. J'entends pas. Ma joue contre le velour qui pue de la vieille voiture. Je manque de m'étaler sur le sol au premier virage. Enfin je reprend du mouvement. Une main tremblante s'appuie de toute ses forces pour me permettre de m'asseoir. J'tombe sur le regard furtif de Drax dans le rétro. Je connais ce regard, sans trop savoir d'où ça me vient. Ce même regard. J'ai fait une connerie. Une putain de connerie. Ma respiration s'accélère d'un coup. Il est mort. Que j'lâche. T'en sais rien. Daire lui lance un petit regard. J'vois les mains de Drax qui s'accrochent si fort au volant qu'il va lui rester entre les doigts. Sa cervelle… sur le sol. J'ai envie de vomir. J'suis assommé. J'arrive plus à respirer. Où je respire trop vite. J'en sais rien. J'arrache la cagoule du haut de mon crâne et la jette par terre. On sait pas. J'ai appelé les urgences. Bien sûr qu'on sait. Il est mort putain. Je me penche en avant, je frissonne de tout mon corps. J'l'ai buté. ON SAIT PAS J'TE DIS. Mais c'est trop tard. J'voudrais m'arracher les tripes. Exploser ma cervelle comme j'ai explosé la sienne. Me dépecer vivant semble plus agréable que ce qui se passe en moi. Explosion en slowmotion. Tout se délite. Les flics vont me retrouver. J'vais aller en prison. J'ai tué un mec. Drax et Daire vont trinquer aussi. J'ai tué un mec. Faut que je me barre. Faut que je disparaisse. J'vais vomir.

part three
Il est pas loin de 3 h. J'ai le menton contre le volant de la voiture, je m'y agrippe le r'gard dans le vide. Et dans ma tête ça fuse. Je cligne des trucs trop vite. Mon coeur tape super fort. Je sais pas à quoi c'est dû. À cette allée à sens-unique, ce cul-de-sac de North End où j'ai grandi. À la boite aux lettres tordue à côté de laquelle je suis garé. Peut être bien. Ça ou le crack. Pris d'un sursaut j'éteins mes feux et sors de la voiture. À peine le temps de fermer la portière que j'hésite à la rouvrir. J'avale ma salive en montant le zip de mon hoodie. Je traverse l'allée mal entretenue. Y a la balançoire pétée et poussérieuse, y a les poubelles qui sont pas rentrées, l'herbe est mal tondue, sur le perron des conneries s'entassent. J'frappe à la porte et recule d'un pas. Je frotte mon visage. Ca y est, ça commence à tirer dans tous mes muscles. Je me passe une main derrière ma nuque courbaturée. J'tape à nouveau un grand coup, au même moment la porte s'ouvre. Chey m'ouvre dans son top trop petit, son mini short et ses tresses qui lui tombe sur la moitié du visage. Elle est passée de petit fille à prépubère imblairable sans même que je n'le vois venir. À y repenser ça fait un an que j'l'ai pas vu. Qu'est-ce que t'fais là ? Qu'elle marmonne à moitié assommée. Qu'est-ce que tu fais d'bout ? Que j'répond instantanément en me frottant l'nez d'un revers de manche. Elle lève les yeux au ciel. Va chercher m'man s'te-plait. Elle hausse les épaules. Cheyenne à quatorze piges, je percute même pas. Ses formes se dessinent même si elle est très mince. On se ressemble pas tous les deux. Principalement parce qu'elle est noire et je suis blanc. Y a rien qui laisse penser qu'on a le même père. Rien qui laisse penser qu'on a été engendré par le même monstre. En fait, on a pas le même père. Génétiquement oui. Mais on a pas eu les mêmes reproches, les mêmes violences, les mêmes sentiments si froids que ça vous glace l'intérieur des os. Elle dort. Vas-y qu'est-ce que t'veux là ? Y a un malaise. J'me mord les lèvres, mes lèvres gercées. Tout le temps. Je respire profondément. Allez, sérieux. 

Cheyenne, va te coucher. Elle sursaute. Tam est apparue en haut de l'escalier. Chey abdique sans me lancer un regard. Elle monte en tapant des pieds les escaliers. Tam descend. J'ai l'impression de ne voir d'elle que sa robe de chambre. Je ne la vois que la nuit. Que quand c'est tellement fort que ça m'étrangle. Elle s'approche de moi, le visage strié d'inquiétude. Ses cheveux crépus sont cachés derrière son foulard. Elle ne prononce pas un mot. Je sais qu'elle ne dort que d'une oreille depuis que j'ai quitté la maison. Je sais qu'elle guette, qu'elle écoute, qu'elle se réveille parfois en sursaut. Elle veut pas louper une de mes visites. Elle en loupe jamais. J'ai foiré toutes ses nuits de sommeil et sa tranquillité d'esprit en me barrant quatre ans plus tôt. Depuis ça se limite à quelques heures en pleine nuit. Papa en sait rien. Tu parles, il a un sommeil de plomb. Il sombrerait dans le coma plus volontier que de m'entendre. Mes hurlements toutes les nuits l'ont jamais fait cillé. C'est Tam qui m'a toujours consolé. C'est marrant comme j'arrive à l'appeler maman quand j'en parle, mais jamais face à elle. Maman elle l'a été cent fois plus qu'une autre. Alors pourquoi y a rien qui sort ? Pourquoi j'arrive plus rien à dire. Elle a toujours su écouter mes discours paniqués, mes crises de paranoïa. Elle a tout entendu. Tout retenu. Jamais flanché. Mais là j'peux rien lui dire. Tout est bloqué dans ma gorge. Je pourrais plus jamais être sincère. J'pourrais jamais lui dire ce que j'ai fait.

Elle s'en fiche, je crois. Elle me prend dans ses bras.

Comme je disais c'était une très longue nuit.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Invité

(malcolm)  Empty
MessageSujet: Re: (malcolm)    (malcolm)  EmptySam 23 Mar - 3:07

Mais... mais... mais... mais comme il est beau ce garçon dis donc ! (malcolm)  50136753

Mais du coup un petit message d'amour car tout le monde mérite un bienvenue ! Et le personnage est vraiment trop cool, je vois déjà des possibles idées de liens se profiler. Faudra que je te saute dessus par mp (malcolm)  1039351271
Revenir en haut Aller en bas
Malcolm Allen
Malcolm Allen

Feuille de personnage
(malcolm)  13e8298d6b883321e666c4befa8543c3 : Malcolm est sanguin, hyper impulsif. Il réagit au quart de tour et peut passer d'une émotion à une autre, totalement opposée en un rien de temps. + Malcolm a trois doigts tordus, séquelles d'une nuit de breakdown où il s'est explosé les mains contre le mur de sa chambre + Y a comme un odeur d'ammoniaque chez lui, dû au crack qu'il fume.
miss pleureuse 2020
bolossage du staff / : (malcolm)  TkFjHDV8_o
Messages / : 2155
pseudo / : fitotime
crédits / : miserunt (avatar) _ pinterest (profil/signa) _
(malcolm)  D116f56e8bc2aa6a5e4193b78a10059e

maybe I'm defective
or maybe I'm dumb
I'm sorry, so sorry for what I've done

_________________________

(malcolm)  247949clubsuzy

Points / : 102
avatar / : arón piper
âge / : 21 yo.
statut / : célibataire
quartier / : delray _ the com
Il squat l'un des petits studios disponibles. Les chiottes sont sur le pallier et la douche n'a pas d'eau chaude est est dans un coin de la pièce. Ca fait environ 12 m2, c'est moche, y a qu'un lit une place et deux places chauffantes de branchée. Il a pris celui-ci car c'est l'appartement voisin de Draxter.

Voir le profil de l'utilisateur http://crocodilegames.forumactif.com/t142-malcolm-allen http://crocodilegames.forumactif.com/t146-malcolm-allen http://crocodilegames.forumactif.com/t87-malcolm

(malcolm)  Empty
MessageSujet: Re: (malcolm)    (malcolm)  EmptySam 23 Mar - 11:57

Mooooh t’es trop chou mercii (malcolm)  2168834339
Trop cool pour des idées de liens faudra qu’on en parle ( ͡° ͜ʖ ͡°)
Et ohlala j’ai tellement galéré pour lui trouver une tête donc merciii (malcolm)  2087354933

_________________

I don't know what's worth fighting for or why I have to scream. I don't know why I instigate and say what I don't mean
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Invité

(malcolm)  Empty
MessageSujet: Re: (malcolm)    (malcolm)  EmptySam 23 Mar - 14:28

Plus vite ! (malcolm)  3220218415 (Quelqu'un me fait passer un mot pour toi: "T'es quand même beau pour un blaireau" (malcolm)  2168834339 )
Revenir en haut Aller en bas
Malcolm Allen
Malcolm Allen

Feuille de personnage
(malcolm)  13e8298d6b883321e666c4befa8543c3 : Malcolm est sanguin, hyper impulsif. Il réagit au quart de tour et peut passer d'une émotion à une autre, totalement opposée en un rien de temps. + Malcolm a trois doigts tordus, séquelles d'une nuit de breakdown où il s'est explosé les mains contre le mur de sa chambre + Y a comme un odeur d'ammoniaque chez lui, dû au crack qu'il fume.
miss pleureuse 2020
bolossage du staff / : (malcolm)  TkFjHDV8_o
Messages / : 2155
pseudo / : fitotime
crédits / : miserunt (avatar) _ pinterest (profil/signa) _
(malcolm)  D116f56e8bc2aa6a5e4193b78a10059e

maybe I'm defective
or maybe I'm dumb
I'm sorry, so sorry for what I've done

_________________________

(malcolm)  247949clubsuzy

Points / : 102
avatar / : arón piper
âge / : 21 yo.
statut / : célibataire
quartier / : delray _ the com
Il squat l'un des petits studios disponibles. Les chiottes sont sur le pallier et la douche n'a pas d'eau chaude est est dans un coin de la pièce. Ca fait environ 12 m2, c'est moche, y a qu'un lit une place et deux places chauffantes de branchée. Il a pris celui-ci car c'est l'appartement voisin de Draxter.

Voir le profil de l'utilisateur http://crocodilegames.forumactif.com/t142-malcolm-allen http://crocodilegames.forumactif.com/t146-malcolm-allen http://crocodilegames.forumactif.com/t87-malcolm

(malcolm)  Empty
MessageSujet: Re: (malcolm)    (malcolm)  EmptySam 23 Mar - 16:23

haaaaan un admirateur secret j'suis émue (malcolm)  1900157287 (malcolm)  1900157287

(oui je grouille) (malcolm)  554638846

_________________

I don't know what's worth fighting for or why I have to scream. I don't know why I instigate and say what I don't mean
Revenir en haut Aller en bas
Rosalia Flores
Rosalia Flores
- Whisper in my ear -
Messages / : 296
pseudo / : bangkok.
crédits / : miserunt, soldiers eyes, strangeHell.
Then it went dark
(malcolm)  Original
and it rained, it rained, it rained

Points / : 29
avatar / : tashi rodriguez.
âge / : 19 ans.
statut / : liberté absolue.
quartier / : mexicantown.
Voir le profil de l'utilisateur

(malcolm)  Empty
MessageSujet: Re: (malcolm)    (malcolm)  EmptySam 23 Mar - 17:08

Bouhhh quelle honte, une admin qui a pas terminé sa fiche (malcolm)  3497906624
(en vrai j'ai trop mal au cœur pour lui, son histoire est si triste (malcolm)  1044760512 )

_________________
It’s how I fill the time when nothing’s happening. Thinking too much, flirting with melancholy. ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Dom Riggs
Dom Riggs

Feuille de personnage
(malcolm)  13e8298d6b883321e666c4befa8543c3 : sourire aussi éclatant que charmeur | toujours bien sappé, porte beaucoup de bijoux (bagues, chaînes, gourmette, une boucle d'oreille) | souvent une odeur de weed qui plane | quelques tatouages | cicatrice au niveau du poumon gauche (poignardé) | constamment en train de se marrer
meilleur kebabier de Detroit
bolossage du staff / : (malcolm)  5TsPm7w
Messages / : 2362
pseudo / : marion
crédits / : hoodwink (av), vocivus (icons)
(malcolm)  KwldQnLh_o
je cours après mon o m b r e

Points / : 102
avatar / : a$ap rocky
âge / : vingt-huit ans.
statut / : aimant à problèmes.
quartier / : éternel squatteur, il n'a pas de chez lui mais trouve toujours un canapé sur lequel s'inviter - que ce soit pour une nuit ou pour un mois. le plus souvent, il crèche chez deandre, à mexicantown.
Voir le profil de l'utilisateur http://crocodilegames.forumactif.com/t160-dom-riggs http://crocodilegames.forumactif.com/t277-dom-riggs http://crocodilegames.forumactif.com/t111-objectif-lune

(malcolm)  Empty
MessageSujet: Re: (malcolm)    (malcolm)  EmptyDim 24 Mar - 20:07

wah comment c'est nul ici (malcolm)  3768115899

_________________
    si j'ai tellement aimé de femmes, c'est que j'ai tant horreur des hommes et de leur cruauté sans borne.
Revenir en haut Aller en bas
Malcolm Allen
Malcolm Allen

Feuille de personnage
(malcolm)  13e8298d6b883321e666c4befa8543c3 : Malcolm est sanguin, hyper impulsif. Il réagit au quart de tour et peut passer d'une émotion à une autre, totalement opposée en un rien de temps. + Malcolm a trois doigts tordus, séquelles d'une nuit de breakdown où il s'est explosé les mains contre le mur de sa chambre + Y a comme un odeur d'ammoniaque chez lui, dû au crack qu'il fume.
miss pleureuse 2020
bolossage du staff / : (malcolm)  TkFjHDV8_o
Messages / : 2155
pseudo / : fitotime
crédits / : miserunt (avatar) _ pinterest (profil/signa) _
(malcolm)  D116f56e8bc2aa6a5e4193b78a10059e

maybe I'm defective
or maybe I'm dumb
I'm sorry, so sorry for what I've done

_________________________

(malcolm)  247949clubsuzy

Points / : 102
avatar / : arón piper
âge / : 21 yo.
statut / : célibataire
quartier / : delray _ the com
Il squat l'un des petits studios disponibles. Les chiottes sont sur le pallier et la douche n'a pas d'eau chaude est est dans un coin de la pièce. Ca fait environ 12 m2, c'est moche, y a qu'un lit une place et deux places chauffantes de branchée. Il a pris celui-ci car c'est l'appartement voisin de Draxter.

Voir le profil de l'utilisateur http://crocodilegames.forumactif.com/t142-malcolm-allen http://crocodilegames.forumactif.com/t146-malcolm-allen http://crocodilegames.forumactif.com/t87-malcolm

(malcolm)  Empty
MessageSujet: Re: (malcolm)    (malcolm)  EmptyLun 25 Mar - 8:39

Mééééé j'avance, doucement mais surement (en vrai j'finis ce matin go)

Dom… ouais ton avis m'importe bof.

_________________

I don't know what's worth fighting for or why I have to scream. I don't know why I instigate and say what I don't mean
Revenir en haut Aller en bas
Malcolm Allen
Malcolm Allen

Feuille de personnage
(malcolm)  13e8298d6b883321e666c4befa8543c3 : Malcolm est sanguin, hyper impulsif. Il réagit au quart de tour et peut passer d'une émotion à une autre, totalement opposée en un rien de temps. + Malcolm a trois doigts tordus, séquelles d'une nuit de breakdown où il s'est explosé les mains contre le mur de sa chambre + Y a comme un odeur d'ammoniaque chez lui, dû au crack qu'il fume.
miss pleureuse 2020
bolossage du staff / : (malcolm)  TkFjHDV8_o
Messages / : 2155
pseudo / : fitotime
crédits / : miserunt (avatar) _ pinterest (profil/signa) _
(malcolm)  D116f56e8bc2aa6a5e4193b78a10059e

maybe I'm defective
or maybe I'm dumb
I'm sorry, so sorry for what I've done

_________________________

(malcolm)  247949clubsuzy

Points / : 102
avatar / : arón piper
âge / : 21 yo.
statut / : célibataire
quartier / : delray _ the com
Il squat l'un des petits studios disponibles. Les chiottes sont sur le pallier et la douche n'a pas d'eau chaude est est dans un coin de la pièce. Ca fait environ 12 m2, c'est moche, y a qu'un lit une place et deux places chauffantes de branchée. Il a pris celui-ci car c'est l'appartement voisin de Draxter.

Voir le profil de l'utilisateur http://crocodilegames.forumactif.com/t142-malcolm-allen http://crocodilegames.forumactif.com/t146-malcolm-allen http://crocodilegames.forumactif.com/t87-malcolm

(malcolm)  Empty
MessageSujet: Re: (malcolm)    (malcolm)  EmptyLun 25 Mar - 8:58

Wahou quelle fiche de ouf, yeeey bravo, trop cool.

_________________

I don't know what's worth fighting for or why I have to scream. I don't know why I instigate and say what I don't mean
Revenir en haut Aller en bas
 
(malcolm)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
C R O C O D I L E / G A M E S :: introduction / :: crocos à présenter :: crocos acceptés-
Sauter vers: